Mock Draft version 1 – Pré-Combine : Les CBs et les QBs dominent cette première simulation

(Crédits : Kirby Lee – USA TODAY Sports) La Draft NFL 2017 à Philadelphie

Il existe un adage selon lequel la saison NFL n’est jamais véritablement terminée. Car s’il y a bien quelque chose que la ligue a réussi ces dernières années, c’est combler le calendrier entre le Super Bowl et l’ouverture de la saison. Et l’un des moments les plus forts de cette offseason est évidemment la draft à la fin avril. En attendant que vienne ce moment, il faut donc bien s’occuper et tenter d’imaginer ce qui pourrait se passer.

D’où l’exercice toujours vain mais toujours fun de la mock draft.

Dans le scénario détaillé ci-dessous, je me suis abstenu d’effectuer des trades (elles interviendront dans des mock drafts futures) et j’ai effectué quelques suppositions sur les free agents les plus en vue, notamment Kirk Cousins.

  1. Cleveland Browns : Sam Darnold, QB – USC
    Sam Darnold a peiné à confirmer son potentiel cette saison et a définitivement besoin de travail avant d’atteindre le niveau de certains QBs dans cette draft. Mais ça ne devrait pas effrayer le GM John Dorsey qui espère ainsi trouver le QB du futur pour Cleveland. Quitte à utiliser un QB vétéran pendant un an et laisser Darnold apprendre, comme a pu le faire Kansas City cette saison avec Smith et Mahomes.
  2. New York Giants : Josh Rosen, QB – UCLA
    Josh Rosen n’est pas le QB le plus excitant dans cette draft mais c’est celui qui est sûrement considéré comme le pari de réussite le plus sûr. Il devrait avoir l’opportunité d’apprendre derrière Eli Manning pendant une voire deux années.

  3. Indianapolis Colts : Bradley Chubb, DE – North Carolina State
    Les Colts sont clairement une franchise en pleine reconstruction.Bradley Chubb pourrait être la solution à leur problème de pass rush, puisque c’est incontestablement le meilleur joueur défensif de cette draft, et peut-être même le meilleur joueur tout court. Avec une transition du système vers un 4-3 hybride, il devrait s’y trouver comme un poisson dans l’eau.

  4. Cleveland Browns (via Houston Texans) : Saquon Barkley, RB – Penn State
    Je n’aime pas faire ce choix-là. Non pas parce que je pense que Barkley n’aura pas beaucoup de succès (ça sera très vraisemblablement un top player) mais parce que j’ai du mal à me réconcilier avec l’idée de prendre un RB aussi haut. Au vu du grand nombre de besoins des Browns, il n’est pas assuré que Barkley soit le meilleur choix ici mais pour commencer à reconstruire une attaque, un duo QB/RB constitue de bonnes bases. 
  5. Denver Broncos : Quenton Nelson, OG – Notre Dame
    Dans ce scénario-là, John Elway a réussi à attirer Kirk Cousins dans le Colorado, éliminant ainsi le besoin au poste de QB. Quoi de mieux alors que de protéger sa nouvelle acquisition avec un véritable ours sur la ligne offensive en la personne de Quenton Nelson. Avec son 1m96 pour 150kg Nelson se déplace pourtant comme un chat et renvoie les défenseurs à leurs études avec sa puissance et son agressivité. 
  6. New York Jets : Baker Mayfield, QB – Oklahoma
    Les Jets pourraient s’estimer heureux si le vainqueur du Heisman Trophy venait à leur tomber entre les mains. À New York Mayfield devra redresser une franchise en perdition et sans vraiment de cibles pour l’aider. On ne doute pas vraiment en sa capacité à y parvenir. S’il chute aussi bas, ce sera à cause du conservatisme des staffs de NFL qui préfèrent les grands QBs quitte à sacrifier sur l’autel de la précision. 
  7. Tampa Bay Buccaneers : Minkah Fitzpatrick, CB – Alabama
    Puisque Bradley Chubb est déjà parti ici, les Bucs n’ont d’autre choix que de se tourner vers le deuxième meilleur choix en défense. Fitzpatrick possède un physique idéal pour les nouveaux genres de cornerbacks de NFL. Sa technique de pointe lui permet de jouer à la fois en zone coverage et en man coverage. Il devrait également exceller contre le run et avec un bon coordinateur pourrait faire partie de packages en pass rush.

  8. Chicago Bears : Roquan Smith, LB – Georgia
    Malgré un physique pas forcément imposant pour les standards de la NFL d’aujourd’hui, Smith pourrait très bien devenir le joueur-clé dont les Bears manquent cruellement en défense depuis des années. Beaucoup s’attendent à voir un receveur drafté ici pour venir aider Trubisky mais un joueur comme Smith change le visage d’une défense. Son agilité et sa vitesse n’ont peut être pas été vues pour un ILB depuis Luke Kuechly. 
  9. San Francisco 49ers : Tremaine Edmunds, LB – Virginia Tech
    À 19 ans, Edmunds pourrait bien être la sensation de cette draft. Le jeune linebacker de Virginia Tech s’est révélé cette saison. Il peut ainsi rusher le QB comme stopper le run mais également couvrir les TEs avec une agilité impressionnante. Les 49ers pourraient comme les Bears considérer un WR ici pour aider Jimmy Garoppolo mais la tentation de trouver un successeur à NaVorro Bowman pourrait être trop forte pour John Lynch. 
  10. Oakland Raiders : Denzel Ward, CB – Ohio State
    Après avoir sélectionné Gareon Conley en 2017, Oakland retourne donc dans l’Ohio pour cette sélection mais peut espérer avoir un peu plus de chance qu’avec le CB qui a déçu dans sa saison de rookie. Denzel Ward n’est peut être pas au niveau de Lattimore mais devrait devenir rapidement un CB titulaire, capable de couvrir les meilleurs receveurs des équipes adverses. 
  11. Miami Dolphins : Lamar Jackson, QB – Louisville
    Le QB natif de Miami pourrait évoluer ici sous la houlette d’Adam Gase et rentrerait en compétition assez rapidement avec Ryan Tannehill. Jackson a certes beaucoup de domaines dans lequel il doit travailler, notamment son jeu de pieds et sa précision sur les lancers profonds, mais en Gase il aura un bon mentor. Pour Adam Gase il ne s’agira pas de transformer Lamar Jackson en QB prototype mais au contraire d’adapter ses forces au jeu de la NFL d’aujourd’hui. 
  12. Cincinnati Bengals : Connor Williams, OT – Texas
    Après avoir perdu Andrew Whitworth aux Rams et Kevin Zeitler aux Browns, il est vital pour les Bengals de mieux protéger Andy Dalton. Connor Williams a joué blessé cette saison et son jeu s’en est fait ressentir mais il reste l’une des meilleurs options d’O-Line pour Cincinnati ici. 
  13. Washington : Josh Allen, QB – Wyoming
    Josh Allen est un QB qui aura besoin de beaucoup travailler avant d’espérer d’être au niveau de la NFL. La situation à Washington pourrait donc lui convenir en restant sur le banc derrière Alex Smith pour quelque temps. Ce dernier se retrouverait ainsi dans la même situation qu’à Kansas City l’an dernier avec Pat Mahomes.

  14. Green Bay Packers : Harold Landry, DE – Boston College
    Depuis le départ de Julius Peppers, la reconversion de Clay Matthews en ILB et les blessures de Nick Perry, le pass rush des Packers souffre. Ils n’ont ainsi enregistré que 37 sacks la saison dernière, suffisant pour les placer à la 16ème place de la ligue. Harold Landry n’est peut-être pas le défenseur le plus impressionnant physiquement mais il a une technique raffinée et pourrait devenir un titulaire indiscutable très rapidement au sein de cette défense. 
  15. Arizona Cardinals : Mike McGlinchley, OT – Notre Dame
    Arizona se retrouve dans ce scénario à la place inconfortable où tous les QBs qu’ils auraient pu cibler à la quinzième place sont déjà partis. Cependant, il devrait y avoir en free agency suffisamment de QBs compétents pour ne pas avoir à drafter trop haut un QB qui ne le vaut pas forcément. Tyrod Taylor, Case Keenum, et Sam Bradford sont des noms à regarder ainsi. Mais pour ça il faudra protéger ce nouveau QB et Mike McGlinchley est sûrement la meilleure option ici. 
  16. Baltimore Ravens : Calvin Ridley, WR – Alabama
    Breshad Perriman n’est pas devenu le WR que les Ravens espéraient et Joe Flacco manque désespérément de cibles vers qui lancer. Il est tout à fait possible que vienne le jour de la draft Ridley ne soit plus disponible mais s’il l’est les Ravens devraient se précipiter vers le podium pour annoncer leur sélection. 
  17. Los Angeles Chargers : Derwin James, FS – Florida State
    Avec le départ d’Eric Weddle, les Chargers ont manqué de présence au milieu du terrain en défense. La capacité d’avaler du terrain pour Derwin James leur permettraient enfin de retrouver ce joueur capable de couvrir à la fois les TEs et les WRs les plus rapides. 
  18. Seattle Seahawks : Orlando Brown, OT – Oklahoma
    Les fans des Seahawks pourraient pousser un soupir de soulagement avec cette sélection eux qui s’attendaient l’an dernier à voir John Schneider le GM enfin investir dans la ligne offensive. Orlando Brown a quelques défauts notamment sa propension à plus utiliser sa puissance que ses bras mais il pourrait constituer une bonne addition du côté droit de la ligne avec Duane Brown de l’autre côté.

  19. Dallas Cowboys : Maurice Hurst, DT – Michigan
    Maurice Hurst devrait voir son stock augmenter après le combine et pourrait très bien voir son nom appelé proche du top 10, mais les Cowboys devraient selon toute vraisemblance avoir toutes leurs chances de le sélectionner. Le DT conviendrait parfaitement au système de Rod Marinelli le coordinateur défensif et pourrait ainsi évoluer en tant que 3-technique voire 5-technique et produire du pass rush depuis l’intérieur de cette ligne défensive. 
  20. Detroit Lions : Derrius Guice, RB – LSU
    Les Lions n’ont pas eu de RB courir pour plus de 1000 yards en une saison depuis Reggie Bush en 2013. Une statistique hallucinante qu’ils pourraient bien résoudre avec cette sélection de Derrius Guice. Le joueur de LSU suit dans les pas de Leonard Fournette et pourrait très bien finir sa carrière comme le meilleur joueur des deux. 
  21. Buffalo Bills : Josh Jackson, CB – Iowa
    Tout comme Arizona, dans ce scénario-là il n’y a pas de QB qui vaille d’être pris ici. Les Bills se tournent alors vers l’un des meilleurs CBs, Josh Jackson d’Iowa. La saison rookie exceptionnelle de Tre’Davious White fait que le besoin à ce poste est moins pressant, mais l’opportunité d’avoir deux CBs qui puissent éteindre complètement les receveurs adverses pourrait être trop tentante. 
  22. Buffalo Bills : Vita Vea, DT – Washington
    Voir Maurice Hurst partir un peu plus tôt devrait faire enrager Buffalo mais les Bills pourraient se consoler avec Vita Vea. L’agilité impressionnante de Vea ainsi que sa capacité à boucher les lignes de course pour les RBs adverses en fait un joueur qui devrait avoir un impact rapidement dans cette ligue. 
  23. Los Angeles Rams : Isaiah Oliver, CB – Colorado
    Si les Rams ne parviennent pas à conserver Trumaine Johnson en free agency, le besoin au poste de CB deviendra urgent. Même si Johnson reste à Los Angeles, les Rams devraient adresser l’unité secondaire. L’équipe ne possède pas beaucoup de trous dans son roster mais améliorer la défense au-delà d’Aaron Donald devrait être une priorité. 
  24. Carolina Panthers : Marcus Davenport, DE – UTSA
    Davenport est devenu l’un des chouchous des experts de la draft récemment et lorsqu’on l’observe jouer cette saison, il martyrise les OTs et les QBs adverses. Les adversaires étaient cependant bien faibles et sa technique laisse à désirer. Les Panthers devront donc être patients pour Davenport et il ne devrait pas être un joueur à plus de 10 sacks avant quelques années. 
  25. Tennessee Titans : Carlton Davis, CB – Auburn
    Les besoins des Titans ne sont pas flagrants mais comme les Bills et les Raiders, rajouter un CB de l’autre côté du terrain après en avoir choisi un au premier tour l’an dernier pourrait être une perspective alléchante. Carlton Davis est un CB physique qui pourrait bien être considéré dans quelques années comme le meilleur CB de cette draft, pourtant bien profonde à ce poste. 
  26. Atlanta Falcons : Courtland Sutton, WR – SMU
    Lorsque l’on a l’un des meilleurs voire le meilleur WR de la NFL, choisir un receveur ici pourrait presque être un blasphème. Mais le fait est que Julio Jones est constamment couvert par deux voire trois défenseurs. Rajouter un receveur capable d’attirer les défenseurs devrait ouvrir le champ pour Matt Ryan de véritablement varier son jeu de passes. 
  27. New Orleans Saints : Da’Ron Payne, DT – Alabama
    Avec un Drew Brees qui devrait jouer encore quelques saisons, les Saints pourraient décider de renforcer le milieu de leur défense plutôt que de prendre un QB pour l’avenir. Payne est l’une des pièces clés dans la victoire d’Alabama cette saison en college football et il pourrait être le joueur qui permettrait de compléter la résurgence de la défense des Saints. 
  28. Pittsburgh Steelers : Arden Key, DE – LSU
    La perte peut-être définitive de Ryan Shazier cette saison laisse un trou dans la défense au niveau du pass rush. Arden Key a quelques problèmes sur le terrain et en dehors mais une culture de vestiaire aussi forte que celle des Steelers pourrait l’aider à avoir une transition douce dans la ligue. 
  29. Jacksonville Jaguars : Mark Andrews, TE – Oklahoma
    Les Jaguars ont dit juste après la saison qu’ils comptaient continuer de faire confiance à Blake Bortles au grand soulagement du reste de la ligue. Car il est clair qu’avec un QB véritablement compétent, les Jaguars deviendraient des prétendants sérieux au titre. Cependant une cible comme Mark Andrews devrait aider Bortles à la fois dans le blocking et dans le jeu à la passe. 
  30. Minnesota Vikings : Sam Hubbard, DE – Ohio State
    Une autre équipe pour qui les besoins ne sont pas flagrants, les Vikings pourraient tout de même utiliser un peu d’aide au niveau de leur pass rush. Avec Everson Griffen sur le strong side, Sam Hubbard serait à sa meilleure place sur le weak side et devrait permettre de contenir les bords de la défense à la course comme à la passe. 
  31. New England Patriots : Mike Hughes, CB – UCF
    Mason Rudolph pourrait très bien être le joueur choisi ici pour préparer l’après Tom Brady mais des options qui conviendraient plus aux Patriots seront présentes dans les rounds suivants notamment Luke Falk de Washington State ou Kyle Lauletta de Richmond. À la place ils choisissent de remplacer Malcolm Butler par un CB très physique en la personne de Mike Hughes. 
  32. Philadelphia Eagles : Rashaan Evans, LB – Alabama
    Les champions en titre ne sont pas exempts de besoins et notamment dans leur défense. Car s’ils ont réussi un sack sur Tom Brady au meilleur moment du match durant le Super Bowl, il ne faut pas oublier que plus de 30 points avaient été concédés avant. Rashaan Evans est un LB qui aime particulièrement les situations de pass rush et devrait exceller dans le schéma de Jim Schwartz.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *