AFC South – Le résumé de la deuxième semaine

(Taywan Taylor, receveur des Tennessee Titans – Crédits : Jasen Vinlove / USA TODAY Sports)

L’AFC South semble être la division la plus paradoxale de toute la NFL, chaque semaine, tout change, rien ne change.

Tout change, puisque les Jacksonville Jaguars qui ont tyrannisé la ligne offensive des Texans la semaine dernière, se voient à leur tour martyrisés par les Tennessee Titans cette semaine. Rien ne change, puisque finalement ces même Jacksonville Jaguars sont égaux à eux-mêmes cette saison autant que les dernières dans leur marasme ambiant. Leonard Fournette avait été très prometteur en semaine 1 contre les Texans et l’un des meilleurs fronts de la ligue, mais il n’a été limité qu’à 40 yards pour une moyenne de 2,9 yards. La statistique n’est pas alarmante, mais elle repose la question du choix de drafter un running back en avril dernier alors que le besoin d’un quarterback était évident. Ils se dirigent maintenant pour leur match traditionnel outre-Atlantique, contre les Ravens, l’an dernier Gus Bradley avait sauvé temporairement sa place de head coach en gagnant contre les Colts. S’ils veulent sauvegarder une once d’espoir dans l’esprit de leurs fans pour cette saison, une victoire paraît impérative.

Les Colts d’Indianapolis qui semblaient incapables de stopper un drive contre les Rams la semaine dernière ont joué une défense quasi-imperméable pendant trois quart-temps contre les Cardinals cette semaine. Jacoby Brissett a démontré qu’il était bien supérieur à Scott Tolzien en menant l’attaque dans la redzone à plusieurs reprises grâce notamment à une bonne alchimie avec le TE Jack Doyle que le QB devra imiter avec les autres receveurs, pas encore sur la même page. C’est cependant à cause d’une erreur de Brissett que le match a basculé en prolongations avec une interception qui était loin d’être inévitable. Il semble donc que les Colts peuvent gagner des matchs même contre des équipes de milieu de tableau cette année, mais pour ça, leur marge d’erreur est bien réduite comme le dit Stephen Holder de l’Indy Star. Le retour d’Andrew Luck ne sera définitivement pas trop tôt.

Les Texans quant à eux ont redressé la barre contre de faibles Cinncinnati Bengals qui n’ont toujours pas marqué de TD cette saison, alors même que leurs deux matchs étaient à domicile. Le QB rookie Deshaun Watson n’a pas très bien joué pour sa première titularisation, ce qui peut sembler normal. Il a souvent paniqué dans la poche, et n’a que peu souvent mis ses receveurs en situation d’attraper une passe propre.  John McClain, le journaliste vétéran du Houston Chronicle est alarmiste et va même jusqu’à dire que les Texans ont cette année la pire attaque de leur (courte) histoire. En 2002, le QB choisi avec le premier choix de draft, David Carr (le grand frère de Derek), avait une ligne offensive perméable et avait du courir pour sa propre vie pendant la saison entière, un thème qui le suivra jusqu’à la fin prématurée de sa carrière de Texan en 2006. Aujourd’hui, les Texans sont en course pour un record de franchise sur les sacks subis, une statistique de mauvaise augure pour leurs espoirs de play-offs.

En ce qui concerne les Titans, ils ont redressé la barre après un premier match décevant contre les Raiders la semaine dernière. Derrick Henry a sûrement fait l’un des meilleurs matchs de sa jeune carrière avec 92 yards à la course et un magnifique TD. Le running back s’avère être une alternative viable à DeMarco Murray sur lequel les Titans peuvent s’appuyer. Les Titans accueillent dimanche les Seattle Seahawks pour un choc qui pourrait bien déterminer le reste de leur saison. Un choc qui pourrait également constituer un début de réponse à la question : les Titans sont-ils de réels prétendants au Super Bowl ?

Les Colts ont raté l’occasion d’avoir une égalité parfaite dans la division à 1-1 pour tout le monde. Mais ce retard d’un match est loin d’être insurmontable surtout dans une division comme celle-ci. Si l’AFC South n’est pas la division du beau jeu, elle a le mérite au moins depuis quelques saisons d’être celle du suspense jusqu’à la dernière journée. Il se pourrait bien que ce soit le cas encore cette année.

(Sources : John McClain – Houston Chronicle / Ryan O’Halloran – Florida Times-Union / Stephen Holder – Indy Star / Jim Wyatt – titansonline.com / NFL.com)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *