Super Bowl – L’histoire d’une mi-temps : le show

(Photo : Michael Jackson, première star à se produire au Super Bowl ; Source : Getty Images)

Le Super Bowl est l’événement annuel le plus suivi aux États-Unis (110 millions de spectateurs de moyenne avec un pic à 120 pour le show du SB 49).
Pour être à la hauteur de l’événement, la NFL a mis en place un show qui permet de faire de la mi-temps un moment unique.
Cette tradition perdure depuis le premier Super Bowl en 1967 mais le concept et l’essence même de ce show ont bien évolué avec le temps.
Le show tel qu’on le connait aujourd’hui est relativement nouveau et est le fruit d’une évolution des mentalités et des traditions américaines.
Le but étant toujours le même : rassembler un maximum d’américain devant leur télévision dans ce qui constitue l’événement sportif le plus important de l’année.

De 1967 (SB I) à 1975 (SB IX) : Les premiers pas avec les fanfares universitaires

Dès le premier Super Bowl en 1967, une tradition a été mise en place par Pete Rozelle, le commissionner de l’époque et Tommy Walker, directeur des spectacles de chez Disney.
A la mi-temps, un show d’une quinzaine de minutes devait avoir lieu pour permettre aux spectateurs de rester devant leur télévision et ainsi ne pas changer de chaîne.
Au départ Rozelle n’était pas pour cette idée. Pour une simple et bonne raison : la mi-temps était pour lui le moment où les spectateurs allaient aux toilettes.
Finalement, Walker a réussi à convaincre son ami de le laisser produire le premier spectacle de la première finale NFL.
C’est pourquoi le 15 Janvier 1967, a lieu le premier halftime show. Ce show était composé des fanfares de l’université d’Arizona et de l’université de Grambling.
Pour laisser place au show, la mi-temps est rallongée d’une dizaine de minutes. Le temps de tout mettre en place et de tout démonter à la fin du spectacle.

La tradition des fanfares universitaires a perduré jusqu’en 1975.
Elles avaient pour but de démontrer l’unité et la grandeur des États-Unis car le pays était alors en pleine guerre du Vietnam.

Jusqu’à cette date, on ne pouvait toutefois pas vraiment appeler cela un show. Le spectacle proposé était quelque chose de très stéréotypé et conventionnel montrant le pouvoir d’un pays comme les États-Unis.

Petit à petit, d’autres artistes (comme Ella Fitzgerald lors du Super Bowl VI) sont venus se produire en plus des fanfares. Jusqu’à … les effacer complétement.

Ci-dessous, le premier halftime show de l’histoire :

 

De 1976 (SB X) à 1992 (SB XXVI) : Le début du show malgré un faux départ

La fin des fanfares n’a pas tout de suite était gage de réussite.  De fait, le spectacle proposé lors du Super Bowl X avec la performance des “Up With People” restera comme l’une des pires de l’histoire.
Ils resteront aussi comme le premier groupe n’étant pas une fanfare à se produire lors d’une finale NFL.
Pour couronner le tout, “Up With People” a performé lors de 4 Super Bowl différents… Mais ça c’était avant que Rozelle ne déclare en 1985 à un autre exécutif de la NFL : “Put***, plus jamais“.

 

Effectivement, après le Super Bowl XX, le groupe n’est jamais revenu et personne n’entendra parler d’eux de nouveau.

Jusqu’en 1991, les groupes et chanteurs qui se produisaient lors des shows étaient des artistes connus localement mais aucune star internationale qui puisse attirer un nouveau public.
Néanmoins les shows de l’époque ressemblaient aux spectacles d’aujourd’hui. Avec certes un impact moindre.
Ainsi, nous avons eu le droit à George Burns (SB XXI), Elvis Presto, le faux sosie d’Elvis Presley (SB XXIII), Gloria Estefan (SB XXVI) ou encore… des personnages de l’univers Disney. Car oui, The Walt Disney Company a produit énormément de show (vous vous rappelez de Tommy Walker ? Il en est le principal artisan).

Il a fallu attendre le Super Bowl XXVII de 1993 pour vraiment voir une star internationale apparaître sur scène.
Et quelle star…

De 1993 (SB XXVII) à nos jours : LE show

Son apparition a changé à jamais l’histoire du Super Bowl et de son halftime show.
L’arrivée de Michael Jackson au Rose Bowl Stadium de Pasadena en Californie est exceptionnelle : immobile durant 1 minute au centre de la scène où seul les hélicoptères survolant le stade se font entendre. Le roi de la pop enleva alors ces lunettes de soleil et offrira un show de 13 minutes d’une intensité rare.

C’est également la seule et unique star (pour l’instant) a avoir été rémunérée pour sa prestation.
De fait, il est de coutume de ne payer que les dépenses de l’interprète et de ses proches mais jamais la prestation en elle-même.
MJ est l’exception qui confirme la règle : la société Frito-Lay accepte de faire un don à son association “Heal the World” pour le faire venir.
Michael Jackson est la première star internationale à se produire lors d’une mi-temps d’un Super Bowl.
Pari gagnant pour la NFL et Frito-Lay car ce show changera a jamais la face du halftime show.
Tant par le contenu que par les stars qui vont se succéder au fil des années.

Ainsi depuis 1993, on a pu voir Diana Ross, les ZZ Top, U2, Madonna, Prince, Janet Jackson, Justin Timberlake, les Rolling Stones, Céline Dion, Beyoncé, les Red Hot Chili Peppers ou encore Katy Perry…

Michael Jackson a permis grâce à sa prestation de faire connaître au monde entier la NFL.
Et c’est depuis ce jour, la NFL n’a cessé de se mondialiser. Avec notamment la mise en place de matchs au Mexique ou à Londres.

Dimanche, pour le Super Bowl LII opposant les Eagles de Philadelphie aux Patriots de New-England, nous aurons le droit à Justin Timberlake. JT vient donc pour la troisième fois faire le show. La première fois depuis le Nipplegate de 2004.
Rendez-vous donc vers 2 heures du matin pour voir si ce show sera au niveau des précédents.

Le plus controversé : Le Nipplegate (Super Bowl XXXVIII) en 2004

Surement la prestation la plus controversée et la plus connue de l’histoire du Super Bowl.
Janet Jackson et Justin Timberlake ont créé la polémique lors de leur prestation du 1er Février 2004.
Et pour cause, en pleine chorégraphie, JT arracha une partie du bustier de Jackson et mit au jour le sein droit de celle-ci, avec un piercing très … voyant.
Suite à cette performance et à cette image qui fera parler d’elle avant même la fin du show, les deux artistes ont dû s’excuser.
Janet Jackson ira même jusqu’à devoir refuser d’aller aux Emmy Awards, une semaine après cet événement.

Suite à cela, les diffuseurs, dont NBC et ABC, ont décidé de prendre les devants.
Ainsi, la première décision adoptée concerne exclusivement la cérémonie des Oscars qui a lieu le 29 février. ABC imposa un décalage de 5 minutes afin de prévenir d’un événement comme celui-ci.
La seconde mesure est encore en vigueur aujourd’hui : pour chaque événement en direct, un délais de 5 secondes est exigé. Comme cela, s’il y a un débordement ou quoi que ce soit d’autre, le réalisateur a le temps de changer de caméra et d’éviter un nouveau scandale.

A noter que l’expression “Nipplegate” est maintenant une expression du dictionnaire américain et est couramment utilisée dans les journaux people.


Le plus emblématique : Super Bowl XXVII

Le show de Michael Jackson est le plus emblématique.
Et ceux, pour plusieurs raisons :

C’est sa prestation qui a fait du show de la mi-temps du Super Bowl ce qu’il est aujourd’hui.
Comme dit plus haut, Michael Jackson est le seul artiste a avoir été rémunéré pour se produire dans un halftime show.
Le roi de la pop est aussi le premier artiste mondialement connu à participer.
Si le Super Bowl est comme il est aujourd’hui, MJ en est une des causes.

Dans cette finale opposant les Cowboys de Dallas aux Bills de Buffalo pour le compte du SB XXVII, Michael se produit pendant 13 minutes sans relâche. Il est l’artiste qui s’est le plus préparé pour ce show selon les producteurs de l’époque.

Sa prestation fût l’événement le plus vu de l’histoire de la télévision américaine. A tel point que dès la reprise du match, on a constaté une vraie baisse d’audience pour le second acte entre les Cowboys et les Bills.

On aurait pu également citer les shows de Prince (SB XLI), Madonna (SB XLVI) ou encore U2 (SB XXXVI) mais la performance de Michael Jackson restera dans l’histoire.
En effet, il  y a aura eu un avant et un après ce show.

Le pire show : Le Super Bowl XXV

Ce n’est pas par la performance des artistes que ce show est le pire de l’histoire mais bel et bien pour son contexte.

Nous sommes le 27 Janvier 1991 à Tampa Bay pour le Super Bowl opposant les Bills de Buffalo aux Giants de New-York.
Les États-Unis sont alors en pleine guerre du Golfe au Moyen-Orient.

La diffusion du spectacle a été retardée jusqu’à la fin du match en raison de la couverture par ABC News de l’opération Tempête du désert.
C’est le seul spectacle qui n’ai pas été diffusé à la mi-temps d’un Super Bowl.

Au passage, petit côté historique, cette opération sera la conclusion de la guerre du Golfe avec la fin de l’occupation du Koweït par l’Irak.

Voici un documentaire du média américain “SB Nation” qui explique parfaitement la situation.

The Worst Super Bowl Halftime Show: 1991

Before the Giants beat the Bills thanks to a field goal going wide right, fans in attendance saw something viewers at home didn’t: the worst Super Bowl halftime show.

Gepostet von SB Nation am Montag, 29. Januar 2018

 Le plus suivi  : Le Super Bowl XLIX

Officiellement, le show de Katy Perry lors du Super Bowl XLIX est l’événement qui a été le plus vu à la télévision américaine.
Avec 118,5 millions de spectateurs et avec pic à plus de 120 millions en fin de show. Cela représente l’audience la plus élevée de l’Histoire de la télévision américaine.
Avec ces chiffres, on s’aperçoit réellement que le halftime show du Super Bowl est rentré dans les mœurs américaines et que c’est devenu une tradition de le regarder en famille. Et ceux,  même si vous ne regardez pas le match.

Mais officieusement, ce ne serait pas ce halftime show qui aurait été le plus vu.
En effet, la NFL elle-même pense que le show de Lady Gaga lors du Super Bowl LI (l’an dernier donc) a dépassé le score du Super Bowl XLIX.
Avec des chiffres cumulés (audience de la télévision + GamePass + streaming…) allant jusqu’à réunir près de 150 millions, ce show serait le spectacle le plus vu de l’Histoire.
Oui mais voilà. Ces chiffres sont grossis par la NFL et les chiffres officiels sont tout autres. Le spectacle a, en réalité, réuni 117,5 millions de personnes.
Soit la seconde meilleure audience d’un halftime show. Ce n’est pas mal non plus.

Nul doute que le show de Maroon 5, Big Boi et Travis Scott ce Dimanche aura sa propre identité et sera dans la lignée des précédents.

 

Jeremy Joly

Rédacteur spécialisé dans la NFC East.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *