Jaguars @ Patriots – AFC Championship Récap – “… et à la fin ce sont toujours les Patriots qui gagnent”

(Crédits : Greg M. Cooper, USA TODAY Sports) Danny Amendola des New England Patriots réceptionne un TD contre les Jacksonville Jaguars lors de l’AFC Championship

AFC Championship – Jacksonville Jaguars @ New England Patriots

Gillette Stadium – Foxborough, Massachusetts

Le football est un sport qui se joue à 11 contre 11, et à la fin ce sont toujours les Patriots qui gagnent. Si l’on emprunte volontiers l’expression à Gary Lineker en ôtant les Allemands, c’est que Bill Belichick et ses Patriots sont une équipe qui restera longtemps dans les livres d’histoire de ce sport.

Ce match face à Jacksonville s’annonçait piégeux pour New Englant, et il le fut.

1er Quart-Temps

Ce sont les Patriots qui commencent en attaque avec un Tom Brady sans gants, malgré les points de suture. Il s’était en effet blessé plus tôt cette semaine et a du subir 10 points de suture. Rapidement, Brady trouve Brandin Cooks pour 31 yards entre le LB des Jaguars Telvin Smith et le CB Jalen Ramsey. Et malgré un stop de ce dernier sur 3ème tentative, les Patriots décident d’y aller sur 4ème et 2. Le pari, tôt dans la rencontre paye, dans un premier temps en tout cas.

Car trois jeux négatifs plus tard, dont un sack de Dante Fowler, les Pats sont obligés de taper le FG. New England ouvre donc le score sur le premier drive du match, et mène 3 à 0.

Lorsque c’est au tour de Jacksonville de se retrouver en attaque, la foule au Gillette Stadium se fait entendre distinctement. Il est clair alors que les Jaguars souhaitent s’appuyer sur leur rookie RB puisque Leonard Fournette est impliqué dans les 4 premiers jeux de leur drive. Blake Bortles fait avancer son équipe doucement mais sûrement jusqu’au milieu du terrain. Mais deux bons plays en couverture de la part des Patriots forcent Jacksonville à effectuer le premier punt du match.

Malgré une bonne réception de Brandin Cooks sur le premier jeu du drive suivant, les Patriots sont vite stoppés. C’est donc à leur tour de punter, et New England fait démarrer Jacksonville sur ses 24 yards.

2ème Quart-Temps

Sur le drive conséquent, Jacksonville parvient à avancer rapidement et à parcourir 66 yards en 7 jeux. Et sur un fade de 4 yards c’est Marcedes Lewis, le TE, qui marque le premier TD du match. Lewis est le plus ancien Jaguar de tout le roster de Jacksonville. C’est donc tout un symbole que ce soit lui qui permette aux Jaguars de prendre les devants.

Les Patriots ne parviennent pas à répondre sur leur propre drive et sont même obligés de punter après leur premier 3 and out. Jacksonville démarre alors sur leurs 23 yards.

Et en ce qui concerne les Jaguars en ce début de match, ceux-ci ne gâchent pas leurs opportunités. Avec un mix inspiré de courses et de passes, Blake Bortles amène son équipe jusqu’aux 4 yards des Pats. Leonard Fournette conclut par un touchdown au sol de 4 yards tout en puissance pour porter l’écart à 11 points.

C’est à ce moment-là que McDaniels et Brady décident d’impliquer plus Gronkowski en le ciblant sur 3 jeux consécutifs. Le deuxième les amène à un gain de 20 yards dont ils avaient grandement besoin.

Mais décidément cette défense des Jaguars est trop dominante dans cette mi-temps pour les Patriots, et Brady se fait sacker sur 3ème down, forçant ainsi un nouveau punt.

Et même si Blake Bortles parvient encore une fois à faire avancer son équipe jusque dans le camp de New England, une série de pénalités permet enfin aux Patriots de stopper l’attaque des Jaguars.

Il reste à ce moment-là 2 minutes pour Tom Brady et l’attaque de New England pour réduire l’écart avant la mi-temps. Sa gestion du drive exemplaire amène les Pats par plusieurs sauts jusque dans la redzone des Jaguars. En chemin cependant Rob Gronkowski est forcé de sortir du terrain afin d’être examiné pour une commotion pour un hit tardif.

Ce sera finalement le RB Dion Lewis qui dancera jusque dans la endzone pour ramener les Patriots à 4 points de Jacksonville à la mi-temps. Tom Brady aura réussi ce fait d’armes en 85 yards et seulement 67 secondes.

3ème Quart-Temps

La deuxième mi-temps débute bien pour Jacksonville qui parvient encore une fois à avancer jusque dans le camp des Patriots avec notamment une conversion importante sur 3ème down. Mais la défense de New England stoppe l’attaque de Jacksonville sur ses 36 yards. Josh Lambo réussit cependant le field goal de 54 yards pour donner aux Jaguars une avance de 7 points.

C’est une attaque des Patriots sans Gronkowski qui arrive alors sur le terrain. Et sans la menace du TE, les espaces sont plus restreints pour les autres receveurs. Et malgré plusieurs lancers profonds parfaits de la part de Tom Brady, Brandin Cooks ne réussit pas à convertir ceux-ci en réceptions. Les Patriots sont forcés à nouveau de punter alors qu’ils venaient seulement de dépasser le milieu du terrain.

Un 3-and-out suit pour les Jaguars, accompagné d’un sack de l’ancien Charger et ancien Colt Lawrence Guy. Les Patriots commencent alors en situation idéale, dans le camp des Jaguars, mais eux aussi sont forcés de punter sur un 3-and-out à leur tour.

Le plus long drive du quart-temps voit les Jaguars avancer sereinement sur des passes courtes souvent au milieu du terrain. A la fin du 3ème acte, les Jaguars mènent toujours, 17 à 10 et se retrouvent menaçants près de la redzone des Patriots.

4ème Quart-Temps

Ils devront cependant se contenter d’un nouveau field goal pour porter l’écart à deux possessions.

On apprend à ce moment-là que Gronkowski ne reviendra pas dans le match.

Quelques minutes plus tard intervient le tournant du match avec le premier turnover. Sur une passe courte de Danny Amendola, Dion Lewis parcourt 20 yards avant de se voir arracher le ballon par Myles Jack. Le fumble est confirmé après vérification. Balle à Jacksonville.

Mais pour une fois Jacksonville n’en profite pas et doit punter après un 3-and-out mal inspiré.

Alors que New England commence sur ses propres 10 yards, Tom Brady trouve à nouveau Brandin Cooks pour 18 yards. Sur le jeu suivant Brady est en revanche sacké par Marcell Dareus pour une perte de 8 yards. Mais Brady envoie quand même ensuite une passe de 21 yards pour Danny Amendola. Après un flea flicker pour Philip Dorsett pour 31 yards, Tom Brady cherche et trouve à nouveau Amendola qui emmène le ballon jusque dans la endzone. Le match se resserre, 20 à 17.

Les Jaguars punteront sur leur deux drives suivants tandis que les Patriots subiront également un nouveau 3-and-out avant de prendre le terrain sur la ligne des 30 yards de Jacksonville grâce à un énorme retour d’Amendola pour 20 yards.

Tom Brady est alors dans un fauteuil, il trouve d’abord James White pour 15 yards avant de lancer deux passes pour Amendola. La seconde finira au fond de la endzone, et résultera en un touchdown grâce à une réception acrobatique.

Les Patriots mènent pour la première fois depuis le premier quart-temps, 24-17.

6 jeux et 32 yards plus loin, les Jaguars sont acculés dans une situation de “do-or-die”. Après un sack ils se retrouvent en effet à devoir convertir un 4th-and-15.

Mais une superbe défense du ballon par le CB Stephon Gilmore empêche cette conversion.

New England doit alors tout de même convertir un 1st down pour pouvoir terminer le match, puisqu’il reste 3 timeouts aux Jaguars. Ce sera chose faite grâce à Dion Lewis qui gagnera 18 yards au sol.

Score final : Jacksonville Jaguars 20 – 24 New England Patriots

Bill Belichick et sa bande connaîtront un nouveau Super Bowl, grâce à un Tom Brady superbe, bien aidé par ses receveurs Brandin Cooks et Danny Amendola.

Robin Legrand

Rédacteur spécialisé dans l'AFC South.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *