Minnesota Vikings @ Philadelphia Eagles : Parole aux défenses.

Jordan Hicks après une troisième tentative stoppée, source photo: Bill Streicher-USA TODAY Sports

Les Vikings se déplacent donc du côté de Philadelphia pour espérer disputer le Superbowl à domicile.

Difficile à suivre, mais les violets sont aux portes d’un moment historique puisque ce serait une première en NFL : disputer un Superbowl à domicile.

Mais avant cela il va falloir affronter les Eagles dans une rencontre qui va faire très mal.

Très mal physiquement lorsque l’on connaît les caractéristiques des deux défenses.

Deux lignes défensives très physiques, des linebackers qui sont de gros cogneurs, et un back field défensif qui peut tenir en respect les meilleurs receveurs.

Une bataille de tranchées annoncée.

Le moins que l’on puisse dire c’est qu’il y’a un sacré nombre d’All-pros dans les deux escouades.

Everson Griffen, Joseph Linval, Danielle Hunter cela fait du poids sur la ligne des guerriers nordiques.

Mais attention la ligne offensive des Eagles a également des arguments à faire valoir.

Avec des joueurs comme Lane Johnson au poste de Guard droit ou Vaitai en tant que left Tackle qui fait du bon travail depuis la blessure de Jason Peters, rien ne sera gagné pour la ligne défensive de Minnesota.

De l’autre coté la problématique est la même. Quand vous affrontez Fletcher Cox, Brandon Graham ou Mychal Kendricks, vous vous attendez à beaucoup souffrir.

Et pourtant Minnesota aura également du répondant. Avec une ligne métamorphosée cette année qui a su tout au long de la saison bien protéger Case Keenum pour arriver jusque là, ce ne sera pas non plus une mince affaire pour les rushers de Philadelphia.

Une bataille dont l’issue est plus qu’incertaine.

Mais en même temps un duel qui s’impose comme une des clefs du match.

Car la capacité à mettre la pression sur le Quarterback adverse et forcer les erreurs des deux titulaires qui on en reparlera ne sont pas les plus rassurants à ce poste sera fondamentale.

Le jeu au sol comme porte de salut …

De la pression sur les quarterbacks alors pourquoi pas se tourner vers le jeu au sol et les running-backs.

Et de ce côté, avantage à Philadelphia avec la présence de Jay Ajayi et Legarette Blount qui devront et auront à cœur d’accepter le défi physique imposé par Anthony Barr et consorts.
Si les deux joueurs parviennent à gagner ce défi, alors ce sera bien plus simple pour les Eagles.

Mais encore une fois, un plan de match n’est que théorique et la vérité du terrain parfois bien différente.

Même topo pour les Vikings.

Latavius Murray et Jerick McKinnon ont prouvé lors du Divisional Round qu’ils étaient solides et pouvaient très bien mener cette attaque lorsque Case Keenum atteint ses limites.

Il faudra donc insister sur ce secteur pour Minnesota dans une rencontre qui pourrait avoir un parfum un peu « Old School » avec deux grosses défenses ultra physiques et une utilisation excessive du sol.

A moins que …

Case Keenum et Nick Foles quarterbacks titulaires lors d’une finale de NFC.

Celui qui ose dire qu’il l’avait prédit en début de saison est assurément un menteur.
Ou alors une personne cynique qui n’a plus de rêves.

Car il faut l’avouer, cela fait mal de voir ces deux joueurs s’affronter pour aller au superbowl.

Mais ils sont là et n’ont rien volé. Ils méritent d’être la au moins pour Case Keenum.

Souvent moqué lors de son passage aux Rams, Keenum a bien progressé et a prouvé tout au long de la saison qu’il mérite le respect. Jusqu’à la derniere action de la rencontre face aux Saints où il a fait preuve de sang-froid pour trouver Diggs dans un moment décisif et donner la victoire aux Vikings.

Mais encore et toujours la même histoire dans cette rencontre :

Comment battre les défenses ?

La Défense aérienne des Eagles ne fait pas figure d’exception et s’est montrée très solide jusque là.
Les corners Jalen Mills et Ronald Darby mais également Malcolm Jenkins au poste de Safety ont les qualités pour tenir les receveurs de Minny.
Et il faudra être au top face à cette escouade sous-cotée mais extrêmement efficace.
On salive déjà devant un possible duel entre Darby-Diggs ou Mills-Thielen. Une curiosité qui donne de l’intérêt à cette rencontre.

Avantage Minnesota dans ce duel à distance ?

De l’autre côté, Minnesota semble plus fort que les receveurs de Philadelphia.
Orphelins de Carson Wentz, les receveurs des Eagles ne volent plus comme ils ont pu faire tout au long de la saison.
Nelson Agholor, Alshon Jeffery sont en difficulté et face au back-field adverse cela ne risque pas de s’arranger.

D’autant que le Quarterback des Eagles, s’appelle Nick Foles et a prouvé lors du Divisional Round qu’il était quelque peu rouillé.

Même si ce joueur a des qualités certaines, deux ans sans jouer c’est long et cela pourrait s’averer fatale pour Philadelphia.

En résumé, s’il y’a bien un mot pour qualifier cette rencontre c’est bien :

INCERTITUDE.

INCERTITUDE quant à la qualité de la rencontre.

INCERTITUDE quant à l’issue des différents duels.

INCERTITUDE quant au niveau des deux Quarterbacks.

INCERTITUDE quant à l’issue de la rencontre et l’on ne peut qu’en être heureux.
Car cette finale NFC pourrait accoucher d’un magnifique duel avec Case Keenum et Nick Foles en têtes d’affiche.

Pronostic:

Victoire Minnesota Vikings

A suivre :

Case Keenum

Nick Foles

Les duels de lignes

Xavier Rhodes

Andrew Sendejo present ?

Anthony Colombel

Rédacteur spécialisé dans la NFC West.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *