New-Orleans Saints (24)-Minnesota Vikings (29) : Stefon Diggs pour l’histoire !

Stefon Diggs marque le touchdwon de la victoire , source :Brad Rempel/USA Today Sports

Une rencontre de Divisional Round complètement folle, où les Vikings ont eu le dernier mot dans les toutes dernières secondes. Résumé d’une folle soirée.

Dans un US Bank Stadium, flambant neuf qui accueillait son premier match de playoffs, l’ambiance est surchauffée lorsque les Vikings donnent le coup d’envoi.

Les Vikings commencent fort.

Elle ne refroidit certainement pas après que les Saints soient obligés de Punter suite à trois tentatives incomplètes. 3&out pour démarrer et une bonne position de départ pour Minnesota.

C’est donc le premier drive de Case Keenum. Il s’appuie d’abord sur Latavius Murray au sol pour un gain de 6 yards, puis à la passe pour gagner la première tentative.
C’est ensuite Jarius Wright qui capte une passe de 22 yards et met les Vikings en position de marquer.

Jerick McKinnon se charge de convertir le drive en points sur une course de 14 yards (7-0).

Les Saints doivent réagir mais ne sont pas encore dans cette rencontre. La Défense des Vikings laisse des miettes à Drew Brees qui doit s’en contenter. New-Orléans se contente de punter.

Minesota a la balle en main et Case Keenum trouve Stefon Diggs 17 yards plus loin.

Les Saints en difficulté, la défense des Vikings solide.

C’est le moment où Ken Crawley, numéro 20 des Saints craque.
D’abord pénalisé d’une passe interférence sur Laqueon Treadwell, il se fait de nouveau sanctionner pour une faute sur Stefon Diggs.
Au ralenti, rien d’évident et c’est même le receveur qui semble retenir le Cornerback et joue bien le coup en tombant. Quoi qu’il en soit Minnesota se retrouve en Red-Zone.
La Défense des Saints tient et c’est Kyle Forbath qui inscrit trois points supplémentaires (10-0).

Les difficultés des Saints continuent. obligés de punter après trois nouvelles tentatives infructueuses. Même sort pour Minesota qui punt à son tour.

Les Saints ont la balle mais Drew Brees se fait intercepter par Andrew Sendejo. Le safety des Vikings s’est littéralement envolé pour un big play défensif.

A 2 minutes de la fin du 1er quart-temps Latavius Murray gagne deux yards au sol avant que Case Keenum ne trouve Adam Thielen pour un gain de 15 yards avant que ne résonne la fin du premier quart-temps.

Minny enfonce le clou.

En second quart-temps, Case Keenum alterne les passes en direction d’Adam Thielen tout en maintenant le jeu au sol à température en impliquant Latavius Murray.

Kyle Rudolph et Stefon Diggs ne sont pas en reste et placent les Vikings à quelques yards du Touchdown.

C’est Latavius Murray qui parcoure le yard suffisant pour le Touchdown (17-0).

Les Saints sont dos au mur avant la mi-temps et doivent absolument marquer pour enfin rentrer dans cette rencontre.

Le drive démarre bien avec une passe en direction de Michael Thomas réceptionnée pour 11 yards de gagnés. Puis c’est Alvin Kamara au sol qui gagne les 10 suivants, imité par Mark Ingram pour deux yards.
Le Quarterback des Saints trouve ensuite Josh Hill sur une passe de 22 yards. Puis Alvin Kamara pour un gain de 19 yards.

Mais La Défense des Vikings réagit et fait même plus que réagir puisque c’est Anthony Barr qui intercepte Drew Bress. La seconde interception de la soirée pour le quarterback.

Une première mi-temps où la défense des Vikings aura été dominante à l’image du dernier drive des Saints avant la mi-temps.

Après que Minnesota ait punté, New-Orleans reprend la balle pour tenter de décoller au score.
Sauf que ce drive ne va pas du tout se dérouler comme prévu.
Une première fois sacké par Everson Griffen, Drew Bres trouve ensuite Alvin Kamara pour un gain de 23 yards, puis Michael Thomas pour 20 yards avant de se faire sacker une seconde fois par Harrison Smith obligeant les visiteurs à tenter un field goal très longue distance.

58 yards de distance c’est trop pour Will Lutz qui rate le field-goal.

Rendu par les Vikings qui en toute fin de période, tentent également un field-goal de 48 yards, raté par Kai Forbath. Les deux équipes rentrent au vestiaire sur le score de 17-0 en faveur des locaux qui auront maitrisé la première mi-temps, limitant Drew Brees et son attaque à 0 points.

Au retour des vestiaires, ce sont les Vikings qui sont en attaque.

Malgré un drive qui dure et plutôt maitrisé par Case Keenum, l’attaque de Minnesota s’arrête brutalement. Brutal c’est bien le mot avec un sac de Sheldon Rankins qui oblige les violets à se dégager.

 

Michael Thomas sonne la révolte.

A partir de cet instant, le match va complètement changer de physionomie et devenir complètement fou.

Drew Brees commence à impliquer Michael Thomas, transparent depuis le début de la rencontre car bien couvert par Xavier Rhodes. Mais le cornerback va souffrir sur ce drive.

D’abord avec une réception de Thomas pour 9 yards.

Vient ensuite un tournant dans cette rencontre avec la blessure d’Andrew Sandejo K.O après un choc avec Michael Thomas et un blok extrêmement physique même si le receveur pouvait difficilement éviter le safety.

C’est ensuite Ted Ginn qui gagne également 9 yards, avant qu’Alvin Kamara ne fasse avancer les chaines avec des courses de 4, 5 et de nouveau 4 yards. Willie Snead gagne lui 5 yards.

Puis Michael Thomas grille la politesse à Xavier Rhodes en le prenant de vitesse dès le démarrage. Le corner tente de revenir mais c’est trop tard, Drew Brees trouve le receveur dans la end-zone et les Saints reprennent un mince espoir (17-7).

Les événements se tendent.

Ce n’est pas le drive de Minnesota qui va leur donner tort. Car il fallait bien que Case Keenum fasse au moins une erreur dans ce match. En cherchant Steffon Diggs, le quarterback se fait intercepter par Marcus Williams qui remonte la balle jusqu’aux 30 yards des Vikings.

Trop facile pour Drew Brees. Le quarterback trouve d’abord Josh Hill pour un gain de 14 yards, puis Alvin Kamara sur une passe de 6 yards avant de trouver Michael Thomas pour le touchdown (17-14).

Les Saints sont de retour dans la partie. Menés 17-0 ils auront complètement fait craquer le back field défensif des Vikings. La blessure d’Andrew Sandejo y étant pour beaucoup. Xavier Rhodes, complètement dépassé par Michael Thomas est frustré et le fait savoir.

Les Vikings sentent le souffle de leur adversaire qui revient et doivent se contenter d’un Field-goal sur le drive suivant. Kai Forbath s’y reprend à deux fois et passe le Field-goal de 49 yards  pour prendre un Touchdown non transformé d’avance (20-14).

Les Saints puntent. Minnesota fait la même la chose mais le punter est contré et les Saints démarrent dans la moitié de terrain adverse.

Les Saints de retour.

Ce sont les Saints qui dégainent les premiers avec un Drew Brees qui trouve Ted Ginn par deux fois pour deux gros gains de 15 yards et 9 yards. Avant de trouver Alvin Kamara dans la end-zone sur une passe de 14 yards qui donne l’avantage aux Saints (20-21).

Minnesota repasse devant dans le chassé-croisé.

Les choses s’accélèrent alors que l’on approche des deux dernières minutes du match.
Keenum est AWARE et fait les bons choix. Il trouve d’abord Kyle Rudolph pour 5 yards avant de courir pour gagner 4 yards et trouver McKinnon pour la première tentative juste avant le temps mort automatique des deux minutes.

Adam Thielen réceptionne une passe de 24 yards et les Vikings sont en position de field goal lointain. Kai Forbath entre pour un coup de pied de 53 yards.

Le kicker des Vikings, sur qui l’ombre de la malédiction des Kickers de Minnesota en playoffs plane, ne tremble pas et redonne l’avantage aux locaux (23-21)

Il reste 1 minutes et 30 secondes aux Saints pour inscrire un field goal peut être synonyme de victoire.

1 minutes et 30 secondes c’est 30 secondes de trop pour Drew Brees. Il trouve Josh Hill sur une passe de 18 yards puis Ted Ginn pour 11 yards pour un nouveau first down.

Les choses se compliquent ensuite, avec trois passes incomplètes en direction de Michael Thomas, très bien défendu par Xavier Rhodes. Le cornerback qui s’était fait manger par Thomas en début de seconde mi-temps réalise des actions défensives de classe et les Saints se retrouvent en 4&10.

First down or go home c’est maintenant l’issue de ce snap …

Et miracle, Bres trouve Willie Snead avec une passe de 13 yards. Le receveur sort de sa boite au meilleur moment et parvient même à sortir en touche pour économiser un temps mort. Michael Thomas réceptionne une passe de 5 yards et les Sains vont tenter le field goal.

Will Lutz passe le coup de pied de 43 yards et les Saints passent devant alors qu’il ne reste que 30 secondes à jouer (24-21)

Les Vikings doivent inscrire un field goal sur leur dernier drive avec Case Keenum aux affaires.

Cela commence très mal pour eux, avec une pénalité qui les fait reculer de 5 yards. Keenum trouve Diggs pour un gain de 19 yards. Il échoue lorsqu’il cherche Wright puis McKinnon et se retrouve en troisième tentative aux 40 yards adverse.

À ce stade il n’y a plus de mots …

Le snap est bon, Keenum sous pression garde la tête haute et relâche son bras pour trouver Stefon Diggs qui réceptionne et profite du raté du Safety des Saints, Marcus Williams pour filer tout droit au Touchdown !!!!! 61 yards c’était la distance qui séparait les Vikings de la terre promise et cette distance a disparu dans l’ambiance magnifique de l’US Bank Stadium (29-24).

Les Vikings ont gagné, Stefon Diggs en fait trop mais les Vikings ont gagné !

Une victoire au bout du suspense dans un match incroyable. Ce sport est incroyable. En 10 secondes tous les rêves sont brisés pour les Saints. En 10 secondes, les fans des Vikings ont basculé dans une joie mémorable. En 10 secondes, Case Keenum a mérité le respect. En 10 secondes, les Vikings iront défier les Eagles à Philadelphia pour avoir la chance de disputer un Superbowl à domicile.

Que ce sport est cruel !! Que ce sport est beau !!!

Les Stats :

Case Keenum : 24/40, 318 yards, 1 TD, 1 Int

Drew Brees : 25/40, 294 yards, 3 TDs, 2 Ints

Stefon Diggs : 6 receptions, 137 yards, 1 TD

Adam Thielen : 6 receptions, 74 yards

Michael Thomas : 7 receptions, 85 yards, 2 TDs

Alvin Kamara : 100 yards cumulés, 1 TD

 

Anthony Colombel

Rédacteur spécialisé dans la NFC West.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *