NFC East – Bilan de la 17ème semaine

(Image : Bilan NFC East ; Source : dynastyleaguefootball.com)

Philadelphie perd dans un match sans importance mais ne se rassure pas.
Dallas s’impose contre les Eagles pour leur dernier match de la saison.
Washington s’incline contre des Giants qui glanent leur troisième victoire de la saison.

 

Philadelphie Eagles (13-3)

 

La défaite des Eagles de Philadelphie, 6 – 0, face aux Cowboys de Dallas est anecdotique mais plusieurs points peuvent poser questions.

Dans ce match insipide et sans saveur où pour la première fois depuis 2011 le score était nul et vierge à la mi-temps, Nick Foles a réalisé un match tout bonnement ridicule à tel point qu’il n’a disputé que le premier quart-temps du match avant de se faire remplacer.
En effet, avec 4 passes complétées sur 11, 39 yards gagnés et 1 interception, Foles n’a pas fini le match et a été remplacé par Nate Sudfeld.
Ce dernier a réalisé un match plutôt correct avec 19/23 passes complétées et 134 yards gagnés.
Bien que bien muselé par la défense des Cowboys, Sudfeld a fait meilleure impression que Foles.
Mais pour les playoffs, c’est bel et bien ce dernier qui devrait débuter malgré tout.

D’ailleurs, les playoffs commenceront la semaine prochaine pour les Eagles.
Ils disposent donc d’une semaine de repos afin de se reposer et d’attendre le nom de leur adversaire.
Philly recevra soit les Falcons d’Atlanta soit le vainqueur du match opposant les Panthers de la Caroline aux Saints de la Nouvelle Orleans.

Quoi qu’il en soit, le Lincoln Financial Field recevra son premier match de playoffs depuis 2013.
Les Eagles ne se sont plus imposés en postseason depuis la saison 2008.

Dallas Cowboys (9-7)

Dallas s’est imposé 6 à 0 face à des Eagles ayant, selon toute vraisemblance, déjà la tête aux playoffs.
Les Cowboys n’avaient plus rien à jouer si ce n’est de gagner un match face à un rival de division.
Cela a été chose faite grâce à un touchdown de Brice Butler, d’une interception du rookie Chidobe Awuzie et d’une bonne performance défensive (symbolisée par 3 sacks, 1 interception et 1 forced fumble).

Le jeu de passe n’a, comme toute la saison, pas été efficace.

C’est pourquoi, les Cowboys de Dallas vont surement chercher à se renforcer dans ce domaine durant la offseason.
Un receveur vétéran (Sammy Watkins, Marqise Lee ou Jarvis Landry notamment peuvent être ciblé vu qu’ils sont UFA) ou un tight-end (plutôt à la draft) pourraient vraiment aider Dallas à retrouver un jeu de passe efficace et excitant car avec la 26ème attaque de la ligue dans les airs (196.3 yards par match), ce domaine a été le gros point faible des hommes de Jason Garrett cette saison.
D’autant plus que le receveur star de l’équipe, Dez Bryant a réalisé une saison décevante avec seulement 69 réceptions, 838 yards et 6 TD.
Ce qui représente tout de même le meilleur total des Cowboys cette saison.
Le second est le tight-end Jason Witten avec 560 yards et 5 TD.
Un bilan bien maigre pour une équipe qui jadis faisait du jeu de passe l’une de ses spécificités…

Le bilan final des Dallas Cowboys est donc de 9 victoires pour 7 défaites. Un bilan malgré tout insuffisant pour voir les playoffs.
Ce bilan fait donc que Dallas aura le 19ème choix de la prochaine draft. Draft qui se déroulera à… Dallas.

 

Washington Redskins (7-9)

Ce dernier match de la saison régulière ressemble fortement à du tanking pour à la bande de Kirk Cousins.
En effet, n’ayant plus rien à jouer pour ce dernier match, les Redskins de Washington n’ont pas semblé jouer le match face aux Giants de New-York sérieusement.

Pourtant, c’est un match de division et en connaissant le passif entre les deux équipes, on aurait pu penser que Washington aurait disputé le match à fond.
Les hommes de Jay Gruden ont rendu une pâle copie et se sont inclinés 18 à 10 face à des Giants qui, certains d’avoir le second pick de la draft, ont tout donné pour l’emporter.

Le chef d’orchestre de cette prestation ridicule est bien entendu Kirk Cousins. Le quarterback a magnifiquement distribué 3 interceptions à des Giants qui n’en demandait pas tant.
Agent libre pour la saison prochaine, sa saison moyenne (4097 yards, 27 TD et 13 interceptions) ne parle pas en sa faveur.
Mais, selon toute vraisemblance, il devrait rester à Washington.

La seule satisfaction de la saison côté Redskins est Ryan Kerrigan. Le linebacker a délivré une bonne performance (et c’est bien le seul) contre les Giants en s’offrant 2 sacks et un forced fumble.
Le joueur de 29 ans termine la saison avec 46 plaquages, 13 sacks, 3 forced fumble et une interception pour pick 6 : il a été le joueur le plus régulier côté Redskins cette saison.

La défaite subit contre New-York fait que les Redskins de Washington ont gagné 2 places à la draft et sélectionneront leur joueur en 13ème position.
A cette position, si un deal avec Cousins n’est pas trouvé, il restera un quarterback de grande qualité à choisir : Josh Allen, Baker Mayfield  et Lamar Jackson devrait être encore disponible à ce stade.
La offseason s’annonce donc mouvementée pour les hommes de Jay Gruden, d’autant qu’hormis Cousins, le cornerback Bashaud Breeland va lui aussi demander un gros contrat pour rester.

 

New-York Giants (3-13)

Assuré d’avoir le second pick de la prochaine draft, les Giants de New-York ont terminé leur saison de la plus belle des façons : avec une victoire.
Pourtant, la saison des G-Men aura été faible mais surtout malchanceuse.
Des blessures en pagaille (OBJ, Marshall), un quarterback qui n’était plus en odeur de sainteté et un staff changé au cours de saison ont fait de cette saison l’une des pires de l’Histoire de la franchise.

Pourtant pour cet ultime acte de la saison, les Giants ont montré un beau visage.
Offensivement, dans un match où les deux QB ont réalisé un match quelconque, c’est le jeune running back Orleans Darkwa qui a permis aux Giants de sortir la tête de l’eau.
Avec 154 yards en 20 courses et 1 touchdown le RB de Nashville a réalisé le meilleur match de sa carrière et la meilleure prestation d’un coureur cette saison du côté New-York.

Mais quid d’Eli Manning ?

Le quarterback, deux fois vainqueur du Superbowl, n’était plus en odeur de sainteté avec l’ancien staff.
Le head coach et le general manager partis, le QB de 37 ans a été confirmé à son poste.
Mais rien ne garanti que Manning gardera sa place la saison prochaine.
Le joueur, lui, a d’ailleurs fait savoir qu’il souhaitait terminer sa carrière à New-York.
La offseason mais surtout la draft (2nd choix) vont être déterminant pour le joueur et pour le futur visage de la franchise.
D’autant plus que la prochaine cuvée de quarterback regorge de talent (Josh Rosen, Sam Darnold notamment).

Jeremy Joly

Rédacteur spécialisé dans la NFC East.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *