Giants @ Cardinals – Un festival de punts en Arizona pour Noël

Ce match à marquer une fois de plus l’absence et l’inaction apparentes présentes chez les Giants cette saison. E. Manning (27/45, 263 yards et 2 interceptions) ne semble plus être dans sa forme d’antan, ce soir il a été incapable de mener un drive jusqu’au bout et à distribuer des ballons au bon moment. De plus, la défense des Cardinals n’a pas arrangé les choses, avec une ligne défensive et un backfield défensif suffisamment présent pour pouvoir assurer une couverture convenable et exercer une pression sur la ligne efficace. De leur côté la défense a bien eu du mal à couvrir les joueurs d’Arizona, et particulièrement L. Fitzgerald (9 réceptions, 119 yard et 1 TD) qui a réussi à réaliser quelques belles actions malgré parfois la présence de plusieurs joueurs sur lui. Le seul exploit que l’on retiendra est les deux interceptions réalisées par R. Cockrell sur D. Stanton (20/34, 20 yards, 2 TD et 2 interceptions) dont une dans la End Zone. Les Cardinals ont pu mener quelques drives pour marquer les seuls touchdowns du match, mais la précision et la coordination entre les équipiers demeurait toute de même laborieuse.

Ce match a été rythmé par les punts sur des drive courts où la progression sur le terrain était parfois nulle. Les deux équipes étaient à peu près du même niveau, incapables de faire une progression offensive propre et assurer une défense régulière et égale sur tous les plans.

 

1ère mi-temps :

Il aura fallu attendre les deux tiers du 1er quart temps avant l’ouverture du score. Après un drive inachevé suivi d’un punt pour chaque équipe, les Cardinals réussissent à remonter le terrain jusqu’à la Redzone mais ne parviennent pas à finaliser leur attaque. Ils finissent avec un FG de 21 yards pour ouvrir le score (0-3).

Rien de bien intéressant ne se passe dans la suite de la première mi-temps jusqu’aux deux dernières minutes. La pression exercée par la ligne défensive des Cardinals et l’incapacité de E. Manning a trouvé le timing pour distribuer les passes à ses receveurs empêchent à New York de progresser sur le terrain. A deux reprises, A. Bethea réussit à intercepter E. Manning sur des passes lancées au mauvais moment., lors de la première mi-temps. Le jeu au sol se retrouve aussi neutralisé par une ligne défensive hermétique qui ne permet pas à New York de pouvoir convertir en firstdown et progresser.

Les Cardinals, de leur côté, s’ont porté par un L. Fitzgerald qui semble être le seul en forme lors de ce match. D. Stanton parait complètement déboussolé sur le terrain, la ligne défensive de New York vient en rajouter une couche (notamment J. Pierre-Paul). L’avantage reste tout de même Fitzgerald, véritable pilier de cette attaque et un backfield défensif new-yorkais qui a du mal à couvrir convenablement ses cibles. Résultat, deux minutes avant la fin de la mi-temps, sur un drive de 9 plays et 79 yards, D. Stanton réussit à trouver L. Fitzgerald pour un touchdown sur une passe de 13 yards (0-10).

Excepté cette action de la part des Cardinals, cette première mi-temps aura été rythmée par un festival de punt et deux field goals, dont un de 33 yards raté par les Giants.

 

2ème mi-temps :

La deuxième mi-temps fut similaire à la première. En début de troisième comme de quatrième quart-temps, les Cardinals réussissent à marquer un TD. Le premier, avec une passe de 15 yards de D. Stanton pour J. Brown sur un drive de 11 plays pour 75 yards mais avec l’extra point raté (0-16).

Le deuxième, suite à un fumble de E. Manning sur la première action du dernier quart-temps, R. Nkemdiche récupère le ballon et marque un TD de 21 yards (23-0). Le reste des deux quart temps seront marqués par un enchaînement intempestif de punts entre les deux.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *