AFC East – Recap de la division – Week 14

New England Patriots (10-3)

Le déclin de Tom Brady qui commence? Non, ne soyons pas alarmistes. Mais il est certain que ce fut son pire match cette année. Une attaque qui ne montra aucun équilibre (en 61 jeux offensifs seulement 10 Courses), Belichick voulait exploiter le Secondary de Miami. Chou blanc donc, l’attaque des Pats incapables d’imposer son jeu en l’absence combinée de Gronkowski et Edelman. Gros test à venir avec le match face aux Steelers, qui devrait décider laquelle de ces deux équipes sera dispensée du tour de Wild Card.

Pourtant en pleine confiance, la défense se fit exploiter par Jay Cutler et Kenyan Drake, et ce de façon embarrassante. Et ce n’est pas de bon augure avant d’affronter Big Ben, qui reste sur plus de 500 Yards à la passe contre les Ravens. Il s’agira donc pour Matt Patricia et ses hommes de réagir très vite, en particulier dans leur Pass Rush, très décevant cette saison. Preuve en est, seulement deux Sacks face à la Ligne Offensive des Dolphins, pourtant loin d’être excellente.

Buffalo Bills (7-6)

Si jouer dans 15 mètres de neige n’est pas le paroxysme du fun, je ne vois pas ce qu’il vous faut! Match hors du commun donc, et victoire pour Buffalo, qui reste dans la course aux Play-offs. Un match admirable de LeSean McCoy, qui semblait être le seul sur le terrain à ne pas être impacté par les conditions climatiques. Benjamin fut auteur de deux belles réceptions, et Joe Webb et Nathan Peterman, parvinrent à arracher ce succès si important.

Défensivement, a noter la bonne apparition d’Adolphus Washington, solide contre le jeu a la course, ainsi que Micah Hyde (habituel cette année), ainsi que le Rookie Matt Milano (de l’Université de Boston College), qui totalisa 10 plaquages, dont 6 Stops Défensifs. Une bien belle trouvaille dans le 5e tour de Draft. Malgré cette victoire, la route sera longue et semée d’embuches pour cette équipe, qui devrait tout de même retrouver Tyrod Taylor en forme pour le match de dimanche.

Miami Dolphins (6-7)

Il y a des matches qui sont parfaitement antinomique du reste d’une saison, et la victoire des Dolphins sur les Patriots pour le Monday Night Football en est le parfait exemple. Une brillante démonstration de Coaching et d’efficacité défensive, Miami choque son monde et parvient à exploiter les failles d’une défense de New England qu’on voyait pourtant sur la pente ascendante ces dernières semaines. Une telle performance de Jay Cutler est la raison pour laquelle il a été convoité par tant d’équipes durant sa carrière, et le départ d’Ajayi n’est plus qu’un vague souvenir tant Kenyan Drake fut impressionnant. Mention spéciale enfin a Jakeem Grant, du haut de son mètre douze (à peu près), auteur d’une sublime réception dans l’en-but au-dessus de Butler.

Ndamukong Suh est toujours une bête, causant beaucoup de problèmes à la Ligne Offensive des Pats, et le Cornerback Xavien Howard, pour sa deuxième saison, est en train d’exploser. L’amélioration de son niveau de jeu sur les trois derniers matchs est quelque chose de remarquable.

New York Jets (5-8)

Pendant toute la saison, nous n’avons eu de cesse que d’insister sur les performances des Jets qui allaient au-delà des (dés-)espérances de leurs fans. Face aux Broncos la semaine passée, ils ont fourni un niveau de jeu pitoyable cependant, et suite à la blessure de McCown pour le reste de l’année, ils devraient maintenant être en position pour un choix de Draft avancé. Bryce Petty devrait remplacer le vétéran, mais il ne faut pas exclure Hackenberg pour autant, car s’il n’obtient pas sa chance en 2017, il est probable qu’il ne verra jamais le terrain.

La défense, étrillée par Denver, aura les mains pleines face à une attaque des Saints qui possède de nombreux atouts, et ne se repose plus que sur Drew Brees, grâce à l’émergence du fabuleux Alvin Kamara. Leurs espoirs de play-offs étant réduits presque à néant, on devrait davantage voir des jeunes joueurs obtenir du temps de jeu dans les prochaines semaines, histoire d’évaluer le Roster avant l’Intersaison. En tout cas, le poste de Bowles n’apparait pas en danger pour l’année prochaine.

Alexandre Thomasson

Rédacteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *