AFC North – Bilan de la week 11

Le cavalier seul des Steelers continue tandis que Bengals et Ravens se sont quelque peu relancés. 

Pittsburgh Steelers (8-2)

La secondary de Pittsburgh paraissait comme l’un des points faibles des Steelers, alors elle a répondu de la meilleure des manières contre les Titans en compilant quatre interceptions face à un des meilleurs jeunes quarterback de la ligue, Marcus Mariota. Est-ce assez pour faire taire les critiques ? Pas nécessairement, les Titans ayant quand même réussi quelques “big plays” et Mariota étant passé à côté de son match plus ou moins tout seul, mais cela montre au moins que cette équipe a une âme et qu’elle est capable de rebondir après une performance oubliable contre les Colts (20-17 il y a deux semaines).

L’attaque peut quant à elle toujours compter sur ses gros noms. Cette fois-ci, c,’est Antonio Brown qui a fait exploser les compteurs (et les highlights) alors que LeVeon Bell était lui plus en retrait. Le duel qui opposera Patriots et Steelers pour l’avantage du terrain dans l’AFC devrait nous tenir en haleine jusqu’à la dernière semaine. Et, pour le moment, les coéquipiers de Tom Brady semblent avoir un léger avantage. Mais il faudra compter avec les Steelers, c’est une certitude.

Prochain match : vs Green Bay Packers

Baltimore Ravens (5-5)

La correction (23-0) infligée aux Packers au Lambeau Field a eu le mérite de rappeler à toute la ligue que les Ravens possèdent une défense capable de faire peur à n’importe qui. Mais, pour qu’une équipe capable de “blanchir” son adversaire à trois reprises cette saison en 10 matchs soit à peine à un bilan équilibré, il faut bien qu’il y ait un problème quelque part. A Baltimore, celui-ci se trouve de côté de l’attaque avec un Flacco toujours aussi inconsistant et un jeu de course correct (Alex Collins a réalisé quelques belles performances cette saison), mais pas de quoi non plus faire transpirer les coordinateurs défensifs adverses.

Toujours est-il que sans impressionner (voire en décevant), les Ravens sont sans doute l’équipe la mieux placée pour aller chiper la sixième et dernière place disponible en playoffs dans la conférence. Certes, cette wild-card peut paraître “par défaut” à l’heure actuelle, mais une chose est sûre : ils sont peu à avoir envie de tomber contre les Ravens et leur défense de fer l’heure des play-offs venue.

Prochain match : vs Houston Texans

Cincinnati Bengals (4-6)

A défaut de fournir une saison irréprochable (c’est même un euphémisme), les Bengals savent jouer avec le coeur de leurs fans. Après avoir atteint leur point le plus bas il y a deux ou trois semaines, les montagnes russes made in Cincinnati ont repris de la hauteur ce week-end face à Denver. A 4-6, les hommes de Marvin Lewis ne sont pas encore hors de la course aux play-offs, ce qui est un petit miracle tant les déceptions ont été nombreuses cette saison.

Avec deux matchs intra division qui s’annoncent (Browns et Steelers) et surtout un choc qui pourrait faire office de finale en dernière semaine face aux Ravens, les Bengals ont encore leur destin entre les mains. Et, en matière de talent pur, ce sont bien Andy Dalton et consorts qui ont une petite tête d’avance sur Baltimore.

Prochain match : vs Cleveland Browns

Cleveland Browns (0-10)

Que reste-t-il à dire des Browns ? (Presque) rien qui ne l’a déjà été. Malgré le bilan peu flatteur, Cleveland a du talent, notamment en défense. Hue Jackson peut compter sur un petit noyau d’athlètes de très haut niveau, de quoi donner un peu d’espoir à des fans qui en ont bien besoin. Mais dans une ligue aussi exigeante que la NFL, ça ne suffit évidemment pas. Le quarterback est bien trop en-dessous de la moyenne, et en plus il n’est pas aidé par un play-calling pas toujours évident à suivre.

Contre les Jags, Cleveland a encore une fois prouvé qu’il était capable de rivaliser pendant une bonne partie du match. Mais à un moment donné le manque de talent finit toujours pas se payer et les Browns se sont fait punir. Même avec toute la bonne volonté du monde, Cleveland ne gagnera jamais un match en perdant cinq fois le ballon. D’ailleurs, ce n’est même pas sûr qu’ils en gagnent un sans perdre le ballon… L’heure n’est déjà plus à la rédemption mais une petite victoire dans la bataille de l’Ohio le week-end prochain atténuerait sans doute un peu le désespoir d’une ville qui n’en peut plus de voir son équipe de football sombrer.

Prochain match : @ Cincinnati Bengals.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *