AFC East – Week 11 – Recap de la division

New England Patriots (8-2)

Bill Belichick parait désormais en confortable position pour s’envoler vers un nouveau titre de champion de division, s’appuyant sur l’attaque la plus performante de la Ligue. Auteurs d’une nouvelle rencontre à sens unique ou ils auront dominés les Raiders (au point que leur Coordinateur Défensif s’est fait remercier en rentrer de Mexico City), Tom Brady parait être le favori pour le titre de MVP et cette équipe sera de toute façon la cible à abattre pendant les Play-offs.

Bien entendu, cette formation n’est pas sans failles, en particulier leur difficulté à mettre les QBs adverses sous pression, avec seulement 17 Sacks jusqu’à maintenant. Ils viennent de se séparer d’un de leurs principaux Pass Rushers, arrivé en début de saison depuis Seattle, qui n’a jamais vraiment réussi à s’imposer cette année. A noter également les 10 Plaquages Manqués de Kyle Van Noy au poste de Linebacker.

Buffalo Bills (5-5)

La défense des Bills qui était si forte au début de la saison est maintenant l’une des pires de la Ligue, en particulier contre la course, encaissant en moyenne 4,2 Yards par tentative, mais surtout 16 Touchdowns, ce qui constitue le pire score en NFL. Les 7,0 Yards par passe encaissés leur permet de se situer en milieu de tableau, mais il faut rappeler que du à leur début de saison tonitruant, toutes ces statistiques sont bien plus dramatiques si l’on s’intéresse uniquement aux quatre dernières semaines, essentiellement depuis le Trade de Dareus aux Jaguars.

Toutefois, ces nombreux problèmes sont en quelque sorte cachés par le Coaching Staff, qui aura préféré titulariser Nathan Peterman la semaine passée, mis sur le banc à la mi-temps après avoir lancé 5 interceptions. McDermott a regretté « le résultat, mais pas la décision » dans la presse, et a dit vouloir évaluer la position plus en détails cette semaine. Aujourd’hui enfin, il annonce replacer Taylor au poste de titulaire. En bref, du grand n’importe quoi.

Miami Dolphins (4-6)

Les Dolphins auront été combatifs tout le match face aux Bucs menés par Fitzpatrick, mais au final ce fut une nouvelle déconvenue, et la sortie de Cutler sur commotion, qui met en doute son statut pour cette semaine. Matt Moore devrait donc débuter la rencontre, mais cela importe au fond très peu, au vu de leur jeu au sol inexistant et de la performance pitoyable de cette Ligne Offensive. Une année donc qui n’aura rien apporte de bon à cette équipe, qui entrera l’intersaison avec une grande question : que faire de Ryan Tannehill ?

Cote défense, c’est un peu Docteur Jekyll et Mister Hyde : extrêmement résistants face au jeu au sol (avec un Ndamukong Suh omniprésent), et disposant d’un bon Pass Rush, les Dolphins se font étriller face à la passe, avec 7,5 Yards par essai, encaissant 18 TDs pour seulement 3 INTs. Principaux coupables, Kiko Alonso et Xavien Howard, avec de piteuses performances en Couverture.

New York Jets (4-6)

Les Jets disposent d’une bonne base pour leur reconstruction en cours au niveau défensif. Leonard Williams, Steve McLendon et Kony Ealy réalisent une excellente saison sur la Ligne Defensive, et les Rookies Safeties Adams et Maye semblent suffisamment prometteurs. Néanmoins de grosses zones d’ombre subsistent, en particulier le niveau de jeu des Cornerbacks, ainsi que celui de Darron Lee, Linebacker d’Ohio State, qui n’apparait pas être une solution viable pour l’avenir.

En ce qui concerne l’attaque, le coordinateur Morton fait ce qu’il peut pour garder le score serré, et il faut avouer que McCown fournit des matches acceptables, en particulier derrière une Ligne Offensive assez faible. Ajouter à cela un jeu a la course qui peine à se développer, et on mesure la taille du chantier que sera l’intersaison pour les Jets, avec sans aucun doute possible, un nouveau Quarterback.

Alexandre Thomasson

Rédacteur spécialisé dans l'AFC East.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *