AFC East – Aperçu de la division

New England Patriots

Head Coach: Bill Belichick
Bilan saison dernière: 14-2
Playoffs: Victoire du Super Bowl

Offseason
Les champions en titre se sont renforcés comme s’ils avaient perdu le Super Bowl. Avec le départ de LeGarette Blount, le leader de la ligue en touchdown la saison passée (18),  sont arrivées de Mike Gillislee des Bills et Rex Burkhead des Bengals. Ils vont devoir se battre avec James White et Deion Lewis pour le poste de titulaire même si ils devraient sûrement bien tourner pendant toute la saison.

La grosse acquisition de la offseason est bien sûr celle de Brandin Cooks. Le WR a été échangé par les Saints contre un 1er tour de Draft. Cette transaction est d’autant plus importane suite à la blessure de Julian Edelman qui devrait être éloigné des terrains toute cette saison. Cooks devrait donc s’attendre à encore plus de réceptions que prévu. Pour suppléer numériquement à Edelman, le jeune Phillip Dorsett a aussi rejoint Boston dans un trade rare avec les Colts en échange du jeune QB Jacoby Brissett.

Après le départ de Martellus Bennett pour Green Bay, les Pats ont  ajoutés une autre addition pour Tom Brady, c’est le TE Dwayne Allen, qui vient lui aussi d’Indianapolis. Gronk est bien entendu toujours le titulaire, mais les Patriots adorent utiliser deux TE.

Le coup de choc est l’arrivée de Stephon Gilmore en provenance de Buffalo. Le CB a signé un contrat monstrueux, 5 ans avec $65M, ce qui est très rare pour Belichick. Il va former un des meilleurs duos de CB de la ligue aux côtés du héro du Superbowl XLIX, Malcolm Butler.
Gilmore prend la place de Logan Ryan, qui était leader de l’équipe en tackles lors de la saison 2016, qui lui a signé un contrat de $30M chez les Titans.

Trois pertes dans le front seven, avec les départs de Chris Long à Philly et Jabaal Sheard à Indy, mais aussi la retraite de Rob Ninkovich après 8 saisons chez les Patriots.
David Harris, ancien joueur leader des Jets, a signé pour donner de la profondeur à un corps de LB mené par l’excellent Dont’a Hightower.

La Draft
Pas une Draft de marque sur le papier pour les Patriots. Ne pas avoir de 1er tour – à cause du trade pour Cooks – n’a pas aidé. Mais les besoins ont été adressés. Que ce soit le pass rush avec les DE Derek Rivers et Deatrich Wise Jr, qui s’est malheureusement blessé et va aussi manquer toute la saison, ou de la profondeur, et jeunesse, avec l’OL Antonio Garcia.

État des lieux
Vu par beaucoup comme ayant un meilleur effectif que l’équipe de 2007, certains s’attendent donc à une nouvelle saison sans défaite pour les Patriots.
Tom Brady est très armé, que ce soit niveau WR avec des joueurs rapides qui peuvent créer des big plays comme Cooks, Hogan et Dorsett et TE avec Gronk qui devrait être en forme et Dwayne Allen qui est plus une arme dans les airs que pour sa capacité à bloquer.

Le jeu de courses est aussi bien fourni avec quatre joueurs capables d’actions explosives. Gillislee et Burkhead devraient s’occuper de porter le ballon, tandis que Lewis et White seront là pour donner encore plus de jus au jeu aérien.

Déjà excellents la saison dernière, les Patriots se sont renforcés à plusieurs niveaux, et difficile de trouver un endroit affaibli, même si la perte d’Edelman qui a une excellente entente avec Brady n’est pas à négliger, surtout étant donné son importance quand il faut aller chercher un first down ou un TD.

Les Patriots vont-ils enfin faire la saison parfaite et rejoindre les Dolphins de ’72 mais aussi les Steelers avec 6 bagues de champion ?

 

Miami Dolphins

Head Coach: Adam Gase
Bilan saison dernière: 10-6
Playoffs: Défaite en Wild Card face aux Steelers

Offseason
La blessure du QB Ryan Tannehill, qui va manquer toute la saison après une opération au genou, a forcé les Dolphins à recruter un joueur pour le remplacer. Pour cela, ils ont fait appel à Jay Cutler, qui avait décidé de prendre sa retraite pour poursuivre une carrière en tant que commentateur. En plus du QB de 34 ans, Miami est aussi allé chercher deux TE en Julius Thomas qui va tenter de retrouver la forme qu’il avait chez les Broncos, et Anthony Fasano. Même s’ils ne sont pas trop performants dans le jeu aérien, ces deux TE devraient aider la protection.

Côté défensif, là encore les Dolphins ont préférés l’expérience. Lawrence Timmons a quitté Pittsburgh après 10 saisons pour profiter du soleil de South Beach avant sa retraite. Il va aussi tenter de renforcer un corps de LB assez faible. De même pour Rey Maualaga qui a été signé suite à la blessure du rookie Raekwon McMillan durant la pré-saison.

Dans le secondary, Miami a signé le safety T.J McDonald deux fois. Oui, il a signé deux contrats, cette année. D’abord un contrat d’un an pour le minimum vétéran, puis un autre de 4 ans et $24M après ses performances positives cet été. Très surprenant puisqu’il est suspendu 8 matchs cette année suite à usage de substance illicite. Pour combler l’absence de McDowald, le safety Nate Allen a aussi rejoint l’équipe.

Le LT Brendan Albert a été trade aux Jaguars pour un 7e tour de Draft, mais Miami a déjà son remplaçant en Laremy Tunsil qui va débuter sa deuxième saison et va enfin retrouver son poste de prédilection après avoir joué LG en 2015.
Après une saison décevante (1.5 sacks en 13 matchs), le DE Mario Williams, a quitté l’équipe.

La Draft
Pour combler le départ de Williams, et aussi aider Cameron Wake, les Dolphins ont sélectionné le DE Charle Harris avec le 22e choix du 1er tour. Il y a de grosses attentes autour de lui, malgré une pré-saison qui a été plutôt décevante (2 tackles, 0 sack).

Le LB Raekwon McMillan devait être titulaire aussi, malheursement, une blessure aux ligaments durant le premier match de l’été va le tenir à l’écart des terrains pour toute la saison. En espérant qu’il revienne bien de cette blessure, McMillan a un potentiel qui pourrait être bien exploité dans cette équipe.

En parlant de pré-saison, le 3e tour des Phins, Cordrea Tankersley a effectué de très belles performances. Le CB va donc sûrement pouvoir gagner une place de titulaire dans ce secondary qui n’impressionne pas sur le papier.

L’autre rookie qui peut prétendre à une place de titulaire est Davon Godchaux, le DT sélectionné au 5e tour. Il pourra probablement s’installer aux côtés de l’excellent Ndamukong Suh, qui a désespérément besoin d’aide.

État des lieux
Avec des lacunes des deux côtés du ballon, et suite à des blessures de taille sur des titulaires, notamment leur QB, difficile d’imaginer les Dolphins avec un bilan similaire à celui de 2016. Heureusement pour eux, les Jets et Bills construisent pour le futur et ces matchs devraient être des victoires faciles.

Le RB Jay Ajayi va devoir continuer sur sa lancée après une saison excellente, et il sera une part primordiale de la réussite de cette équipe. Avoir un jeu de courses performant va aider Jay Cutler pour le jeu de passes, et vu le niveau du QB ces dernières saisons, il est important de lui donner toutes les chances d’être à la hauteur. Les WR Jarvis Landry, Kenny Stills et DeVante Parker sont aussi très attendus cette année.

La défense et Jay Cutler vont-ils renvoyer les Dolphins en playoffs ?

 

New York Jets

Head Coach: Todd Bowles
Bilan saison dernière: 5-11
Playoffs: Non

Offseason
Peu d’arrivées de taille pour les Jets cette année, à part le trade du WR Jermaine Kearse en échange du DE Sheldon Richardson. Cette transaction est arrivée suite aux départs de Brandon Marshall et Eric Decker, ainsi que les blessures de Quincy Enunwa et Devin Smith. C’est tout de même un bon trade pour eux, car le DE Richardson n’avait clairement pas envie de jouer pour perdre, et son contrat arrive à terme.

Quatre vétérans se joignent aussi à l’équipe. Du côté offensif, le QB Josh McCown a gagné une place de titulaire, bien aidé par les performances médiocres de Bryce Petty ou désastreuses de Christian Hackenberg pendant la pré-saison. Le LT Kelvin Beachum a aussi gagné un poste de titulaire suite au peu de compétition sur l’OL des Jets.

Du coté de la défense, l’ancien CB des Cowboys Morris Claiborne va passer directement numéro un et va tenter d’améliorer un secondary catastrophique la saison dernière. Le LB Demario Davis est de retour, après une courte période chez les Browns, afin de remplacer David Harris qui a été libéré. Un choix qui montre surtout que les Jets veulent rajeunir l’effectif. Davis a 28 ans, Harris a lui 33. D’ailleurs, seuls trois joueurs ont plus de 30 ans dans l’effectif de 53 pour la saison.

Les Jets ont vu beaucoup de départs lors de cette inter-saison. Ryan Fitzpatrick, Nick Mangold, Darrelle Revis, Brandon Marshall, Eric Decker, Marcus Gilchrist, Calvin Pryor, David Harris, Nick Folk, Breno Giacomini et Sheldon Richardson. Un grand remaniement de l’effectif, qui devrait continuer lors des prochaines saisons. La majorité de ces joueurs n’étaient plus utiles, que ce soit dû à leur niveau qui n’était pas ou plus à la hauteur. L’âge joue aussi un rôle. Marshall par exemple, a décidé de rejoindre l’autre équipe de New York pour enfin jouer en playoffs et pourquoi pas viser une bague de champion.

La Draft
Todd Bowles ne devait pas aimer son duo de safety qu’était Pryor et Gilchrist, car avec leurs deux premiers choix de Draft, les Jets ont sélectionné deux safeties. Le très prometteur Jamal Adams, vu par beaucoup comme un des cinq meilleurs joueurs de cette cuvée 2017, ainsi que Marcus Maye. Ces deux joueurs vont donc être titulaires directement, et vont sûrement être très sollicités durant la saison.

Stratégie similaire en attaque, avec le duo de WR ArDarius Stewart et Chad Hensen, vont eux aussi être très en vue cette saison suite blessures de Enunwa et Smith. Mais il ne faut pas avoir des attentes trop élevées vu les QB de l’effectif.
Le rookie Jordan Leggett quant à lui va rejoindre Austin Seferian Jenkins au poste de TE.

État des lieux
Les Jets sont une équipe en reconstruction totale. Ne pas avoir de QB n’aide pas du tout. Difficile de mettre en place le jeu de course quand les équipes adverses ne respectent pas le jeu aérien et se concentrent sur la « boîte ». Une réduction des turnovers, et l’utilisation des jeunes WR ainsi que Kearse qui va s’installer comme WR numéro un, est crucial. Matt Forte se fait vieux, et les Jets étaient prêts à le trade mais ils n’ont pas trouvé de bonne offre. Le jeune Bilal Powell est donc presque seul dans cette attaque qui est annoncée par beaucoup comme étant une des plus mauvaises de l’histoire de la NFL.

Défensivement, ils devraient être corrects face à la course, et difficile d’imaginer que le secondary ne sera pas amélioré, à part si les rookies sont catastrophiques. Des recrues pour le pass rush auraient pu aider, surtout avec le départ de Richardson, l’excellent Leonard Williams va se retrouver seul et avoir encore plus de travail.

Les Jets vont-ils réussir à éviter de rejoindre les Detroit Lions de 2008 avec un bilan de 0-16 ?

 

Buffalo Bills

Head Coach: Sean McDermott
Bilan saison dernière: 7-9
Playoffs: Non, pas depuis 1999

Offseason
Similaire aux Jets, grand remaniement chez les Bills. Mais plutôt que laisser partir ou libérer des joueurs, la franchise de Buffalo a fait plusieurs trades pour empiler les choix de Draft et préparer les années à venir.
Les Bills ont déjà 6 choix sur les 3 premiers tours de la Draft 2018. De quoi sélectionner des joueurs à gros potentiel et boucher les nombreux trous dans l’équipe.

La décision la plus surprenante est celle d’avoir décidé de trade le WR Sammy Watkins aux Rams. On rappelle que Buffalo a échangé 3 choix de Draft avec les Browns pour pouvoir choisir Watkins en 2014 avec le 4e choix. Ça pique encore plus quand on sait qu’Odell Beckham Jr était encore disponible.

En plus de leur WR numéro 1, les Bills ont aussi échangé leur CB numéro 1, Ronald Darby, aux Eagles. Darby était passé premier sur le depth chart suite au départ de Gilmore chez les Patriots pendant la Free Agency.

Le CB EJ Gaines, en provenance des Rams, et le WR Jordan Matthews, en provenance de Philly, vont remplacer ces deux joueurs. Mais sur le papier, ils ne sont pas au même niveau, même si Matthews est plus productif que Sammy Watkins qui se blesse souvent.

Le pauvre Tyrod Taylor va devoir s’acclimater à ses nouvelles cibles, et il en a beaucoup puisque le seul WR qui était dans l’équipe en 2016 est Brandon Tate. Robert Woods et Marquise Goodwin ont quant à eux rejoint la NFC West, en pour rejoindre les Rams et les 49ers.

Pour combler ces départs, le WR Andre Holmes a signé un contrat de 3 ans, $5M, et Kaelin Clay a aussi rejoint les Bills.
Anquan Boldin qui lui aussi devait aider après avoir rejoint les Bills, a décidé de prendre sa retraite seulement quelques jours après la signature de son contrat.

Autre décision surprenante, c’est celle d’avoir signé non pas un mais deux FB !
Patrick DiMarco, excellent run blocker chez les Falcons, ainsi que Mike Tolbert rejoignent l’équipe pour aider Shady McCoy à amasser plus de yards. Tolbert pourrait même devenir le RB remplaçant.

Après Hogan en 2016, les Bills ont perdu Mike Gillislee au profit des Patriots. Alors certes, il était peu utilisé avec LeSean devant lui, mais c’est une excellente arme qui aurait pu servir, surtout suite aux nombreux départs niveau WR.

Défensivement, nouveau duo de Safeties. Micah Hyde et Jordan Poyer s’installent en tant que titulaires dans le fond du terrain. Et comme expliqué précédemment, le CB EJ Gaines sera aussi titulaire pour combler le départ de Darby.

La perte du LB Zach Brown, qui a signé chez les Redskins, risque de faire mal. Il était le leader de l’équipe en plaquages la saison dernière (149). Gerald Hodges et ses 83 tackles le remplace, en provenance de San Francisco.
L’ancien 2e tour en 2015, Reggie Ragland a aussi été trade cet été, contre un choix de Draft des Chiefs. Même s’il était plutôt décevant, étonnant de voir Buffalo s’en séparer maintenant.

La Draft
Pour remplacer Gilmore, le CB Tre’Davious White a été sélectionné avec le 27e choix du 1er tour. Il y a de grandes attentes autour de lui qui va être titulaire directement, et peut-être même passer numéro 1 suite au trade de Darby. En tout cas, il a les capacités et les attributs physiques pour devenir un des meilleurs CB de la ligue.

Le 2e tour a été utilisé sur le WR Zay Jones qui a fait une très grosse saison 2016 en NCAA avec 158 réceptions pour 1746 yards, comme White, il va directement s’installer comme titulaire dans l’équipe, et va devoir aider un Tyrod Taylor qui va vouloir prouver qu’il a le niveau d’un QB titulaire en NFL.

Pourquoi ? Et bien parce que les Bills ne semblent pas prêts à lui donner les clés du futur. Avec leur choix du 5e tour, ils ont sélectionné le QB Nathan Peterman, qui aurait d’ailleurs beaucoup plus au staff et à ses coéquipiers pendant la pré-saison. C’est assez étonnant vu les capacités de Tyrod, mais il est possible que l’équipe de Buffalo ne soit pas convaincue par ses performances.

La ligne offensive a aussi été renforcée avec l’addition de Dion Dawkins qui a été sélectionné au 2e tour également. Peu probable de le voir titulaire cette année, sauf suite à une blessure d’un des joueurs devant lui dans l’ordre du depth chart, mais il devrait quand même pouvoir jouer en tant que Tackle ou Guard.

État des lieux
LeSean McCoy et Tyrod Taylor vont avoir beaucoup de boulot cette saison. Avant les trades de Watkins et Darby, il était possible de les imaginer au-dessus des Dolphins en 2017, mais maintenant, avec une seule arme confirmée offensivement en la présence de Shady McCoy, c’est presque de la folie. Tyrod Taylor va devoir se passer d’une de ses forces majeures, qui est le jeu long, suite à la perte de Sammy Watkins. Le jeu de courses va être donc très important pour la réussite de la saison.

Défensivement, le front seven s’annonce plutôt correct avec quelques bons remplacements. Le secondary est une énigme avec quatre nouveaux joueurs aux postes majeurs. Nouveau duo de safeties et nouveau duo de CB. Heureusement, Sean McDermott a montré qu’il savait monter une excellente défense lorsqu’il était coordinateur défensif des Panthers.

Les Bills vont-ils jouer les troubles fêtes pour plusieurs équipes, ou visent-ils un choix du top 5 à la prochaine Draft pour continuer le remaniement ?

Vick

Co-fondateur FirstDown

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *