AFC East – Recap de la division – Week 9

New England Patriots (6-2)

Les Patriots sont toujours en tête de la division, mais ce de façon moins écrasante que par le passé. C’est du moins ce que les ratios Victoires/Défaites laissent entendre, mais sur le terrain, Tom Brady n’a toujours pas d’égal. Il réalise une saison superbe, avec 2541 Yards pour 16 TDs et seulement 2 INTs. Le jeu au sol est légèrement poussif, mais cet état de fait est compensé par l’utilisation des Running Backs dans le jeu à la passe. Gronkowski, bien que n’étant plus le Tight End dominant de la Ligue (la palme revenant à Kelce), il reste un joueur très efficace, tout comme le sont Cooks (dans le jeu long) et Amendola (dans le jeu court). La Ligne Offensive tient bien son rôle, avec comme petit bémol la performance de Nate Solder, qui encaisse beaucoup de Mises sous Pression depuis le début de la saison.

Du côté défensif, il semble que Matt Patricia soit parvenu à endiguer l’hémorragie du début de saison. Trey Flowers et Malcom Brown sont deux grandes satisfactions sur la Ligne Defensive, McCourty et Butler sont toujours deux excellents Defensive Backs, et Bademosi, arrivé récemment de Detroit, ainsi que Jonathan Jones, sont parvenus à supplanter efficacement l’absence de Gilmore. Il n’en reste pas moins que leurs Linebackers sont toujours un problème flagrant, surtout avec maintenant l’absence pour le reste de la saison de Hightower ainsi que celle probable de McClellin.

Buffalo Bills (5-3)

Assistons-nous à un nouvel écroulement des Bills en deuxième partie de saison? C’est en tout cas ce que de nombreux signes laissent à penser, après la défaite Jeudi dernier durant le TNF face aux Jets. La faute tout d’abord à une Ligne Offensive débordée par les assauts de New York, Miller et Mills sur le côté droit étant extrêmement poreux et laissant Taylor sous pression tout le match. De plus, seulement 25 Yards pour McCoy est assez inconcevable et symptomatique d’une unité qui ne comporte, au final, qu’un seul bon joueur. Tyrod Taylor quant à lui réalise toujours une excellente saison, avec 1628 Yards, 10 TDs et 2 INTs, et il devrait pouvoir compter sur la nouvelle recrue Benjamin pour le prochain match, en espérant que sa présence débride un peu cette attaque.

La défense doit maintenant apprendre à se passer de Marcell Dareus (après son Trade aux Jaguars), qui bien que n’ayant totalement atteint tout son potentiel, restait un défenseur solide, spécialement contre la course. Son remplaçant, Washington, n’est malheureusement pour les Bills pas le même calibre de joueur, et cette absence s’est faite douloureusement sentir la semaine passée. De plus, les blessures (Poyer, Gaines en particulier) ont fait perdre un cran a cette défense qui était il y a peu, et ce de façon incontestable, la plus complète de la Ligue.

Miami Dolphins (4-4)

Une combative équipe des Dolphins qui ne s’incline que de 3 points face aux Saints ? Et un Jay Cutler qui sort son meilleur match de l’année ? Tout a fait surprenant, mais les problèmes de cette Franchise sont si nombreux qu’on voit mal comment ils pourraient garder le cap et maintenir leurs espoirs de Play-offs. Apres s’être débarrassés de Jay Ajayi, ils devront désormais compter sur DeVante Parker, qui apparait comme leur meilleur joueur offensif. Cette Ligne Offensive est toujours une grosse désillusion, comptant pourtant trois anciens 1ers tours de Draft, Ju’Wuan James étant la pierre angulaire de cette ligne, mais devant probablement manquer le match de ce weekend sur blessure.

Ils peuvent néanmoins toujours compter sur Suh et Wake, qui font une nouvelle fois une saison fantastique. Le Safety Jones et Timmons, le Linebacker, réalisent également de très belles performances, mais ces joueurs sont tous des vétérans, et il devient urgent pour Miami de faire en sorte que leurs jeunes joueurs élèvent leur niveau de jeu. Taylor et Harris semblent montrer un certain potentiel, et le Cornerback Tankersley semble éprouver certaines difficultés en couverture, bien qu’il ne soit pas totalement perdu sur le terrain.

New York Jets (4-5)

Les Jets avec 4 victoires ? Mais comment est-ce possible ? Eh bien, un gros boulot de coaching. A tel point que le coordinateur offensif est considéré comme un des candidats en vue pour glaner un poste de Head Coach à l’intersaison prochaine. Du point de vue des joueurs, difficile de pointer du doigt des performances qui sortent du lot. McCown a le mérite de bien manager les matchs et de limiter les pertes de balle, Powell et Forté sont solides, et cela malgré une Ligne Offensive parmi les pires de la Ligue, tant en Protection qu’en Run Blocking. Pour autant, il reste que cette unité sera en reconstruction après cette saison, avec sans nul doute possible un nouveau Quarterback.

L’avenir apparait plus brillant cote défensif, surtout après la performance face aux Bills. Le Roster manque de profondeur, mais l’ensemble des titulaires semble jouer bien au-dessus de ce qui pouvait être attendu, que ce soit un projet de la dernière chance (Kony Ealy), comme une amélioration substantielle et soudaine d’un joueur qui avait beaucoup de mal au début de saison (Darron Lee), en passant par des vétérans solides (Claiborne, McClendon) et des Rookies prometteurs (Maye, Adams). Globalement donc du très bon travail fourni par cette défense, qui leur permet de proposer un niveau de jeu bien au-dessus des autres équipes considérées comme « faibles » avant-saison.

Alexandre Thomasson

Rédacteur spécialisé dans l'AFC East.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *