Preview SNF Week 1 – Steelers @ Patriots

À l’occasion du premier Sunday Night Football de cette 100e saison, la NFL a programmé une belle affiche au menu puisque les Steelers iront défier les Patriots sur les terres ennemies du Massachussetts. Les deux franchises, historiques au vu de leur palmarès avec chacune 6 “Lombardi”, ont maintenant l’habitude de se rencontrer. C’est la cinquième année consécutive qu’elles s’affrontent lors de la saison régulière. Les Patriots mènent largement la danse sur cette période avec un bilan de quatre victoires pour une seule défaite, subie l’an dernier sur la pelouse du Heinz Field. Une belle d’affiche de la conférence AFC qui aurait pu être pimentée par le feuilleton de l’année à savoir Antonio Brown. Au cas où vous l’auriez manqué, l’ex-receveur des Steelers avait animé l’inter-saison en demandant à être échangé suite à de multiples mésententes avec certains joueurs notamment Ben Roethsliberger et Juju Smith-Schuster. Mais une fois envoyé aux Raiders, la star a remis cela dans les dernières semaines en allant au bras de fer avec sa direction, avant d’être libéré et signé par… Les Patriots ! Malheureusement Brown ne pourra disputer la rencontre car la deadline pour être éligible à jouer a été dépassée lors de sa signature. Notons tout de même qu’il pourrait être présent au Gillette Stadium afin d’assister à la rencontre, de quoi envenimer encore un peu plus les choses avec les Steelers et leurs fans, qui ont pour le coup de quoi être encore un peu plus amer envers leur ex-amour…

Le point habituel sur les absences :

Coté Patriots

Questionable :

-Matt LaCosse (TE)

-Obi Melifonwu (S)

-Demaryius Thomas (WR)

Coté Steelers

Doubtful :

-Sean Davis (S)

Les Patriots entament cette nouvelle saison une fois de plus comme les favoris. Champions en titre, les hommes de Belichick doivent confirmer leur statut et essayeront quoiqu’il arrive de remporter un septième titre, et donc par conséquent de refaire un doublé en back to back à l’instar de celui réalisé lors des saisons 2003 et 2004. Beaucoup de questions reviennent également (comme chaque saison) sur Tom Brady. Le quarterback a fêté ses 42 ans il y un peu plus d’un mois maintenant. Lui qui est devenu meilleur avec le temps commence à se retrouver à jouer contre le temps. Au-delà de ça, Belichick est parvenu à réunir des joueurs et former une équipe plus que complète, aussi bien défensivement qu’offensivement, surtout avec la récente signature d’Antonio Brown. New England se retrouve donc avec une attaque Edelman – Brown – Gordon, de quoi rouler sur la ligue. Dernier coup de poker pour couronner Tom Brady ? Ou bien énième coup de maître de Belichick sur le long-terme ? Quoiqu’il en soit, cette équipe a de quoi écrire encore un peu plus l’histoire.

Les Steelers quant à eux sont dans une phase un peu plus compliquée. Bien que le temps s’annonçait très orageux dans le ciel de Pennsylvanie, Pittsburgh a su pallier les départs de ses deux joueurs stars Antonio Brown et Le’Veon Bell avec notamment deux jeunes joueurs qui ont profité de la situation pour s’imposer. Premièrement le receveur Juju Smith-Schuster, qui ressort d’une belle saison avec 7 TD pour 1426 yards, ainsi que James Conner, qui a pourrait-on dire, envoyé Bell aux oubliettes lors de la saison passée, s’est imposé comme running-back titulaire avec 12 TD pour 973 yards. Mais malgré le fait que les Steelers aient rapidement trouvé des roues de secours, ils doivent encore faire le plus dur à savoir confirmer. Ce qu’à fait Conner est respectable, cependant est-il en mesure de passer un cap pour rejoindre le cercle des Elliott, Barkley, McCaffrey ? Cela reste tout de même difficile à prédire. Une saison probablement assez nuageuse pour les hommes de Mike Tomlin avec un quarterback allant sur la fin, un effectif friable, et surtout deux adversaires de conférence à prendre au sérieux, à savoir les Browns et les Ravens, qui seront bien présents pour décrocher une place en playoffs.

Le jeu de course

Les deux équipes disposent de joueurs talentueux au poste de running-back. Conner aura l’occasion de débuter la rencontre, lui qui avait ciré le banc suite à une blessure lors du match de la saison dernière. Néanmoins c’est la doublure de Conner qui avait profité de cette situation puisque Jaylen Samuels avait terminé la rencontre avec 142 yards. De ce fait, Tomlin dispose de deux coureurs capables de mettre à mal la défense de New England.

En face, les Patriots pourront compter sur Sony Michel qui sort d’une saison rookie plus que réussie avec 6 TD pour 931 yards. Mais la force des Patriots à ce poste réside dans sa profondeur. En plus de Michel, ils peuvent tourner avec Burkhead ainsi que Damien Harris le rookie drafté cette année. James White aussi bon à la course qu’à la réception reste un très bon joker.

Une histoire de défense

Les confrontations lors des dernières années en saison régulière ont souvent été extrêmement serrées où la victoire s’est jouée sur des petits détails. Ici les deux défenses sont solides. La ligne Heyward, Hargrave, Tuitt à Pittsburgh pourra créer de l’espace pour les linebackers. T.J Watt peut sortir un gros match et le rookie Devin Bush peut tout autant créer la sensation. Les Patriots feront sans David Andrews qui est forfait pour la saison. C’est certainement le coup dur de l’année pour New England puisque Brady devra faire avec son remplaçant Ted Karras. Première saison également pour Isaiah Wynn qui avait manqué la saison 2018 pour cause de blessure. Zéro expérience en NFL pour l’Offensive Tackle de 22 ans. Il sera donc intéressant de voir le niveau du joueur face au pass-rush de Pittsburgh.

Deux attaques bien différentes

L’attaque des Steelers repose essentiellement sur Smith-Schuster et Conner. La nouvelle recrue Donte Moncrief n’a jamais dépassé plus de 64 réceptions en une saison sur ses cinq années en NFL. Big Ben devrait dès lors plus se tourner vers son Tight-End Vance McDonald qui avait fait forte impression en fin de saison 2018. Etant probable que Belichick couvre Juju avec deux défenseurs comme ce fût le cas avec Brown, Tomlin et Roethlisberger devront trouver des moyens pour se défaire de la défense. Car chez les Patriots la donne est différente. Brady dispose d’une armada offensive qui risque de faire très mal avec Pittsburgh comme première victime potentielle. Sa seule faiblesse réside au poste de Tight-End où il faudra faire avec Ryan Izzo, seul joueur éligible à cause de l’absence de LaCosse pour blessure ainsi que des suspensions de Benjamin Watson et Lance Kendricks.

La clé du match : la défense des Steelers.

Si les Steelers parviennent à contrer les Patriots surtout au niveau du pass-rush, Pittsburgh a ses chances. N’oublions pas toutefois que les premières journées de la saison ne sont pas forcément représentatives des résultats. La plupart des joueurs n’ont pas joué lors des matchs de pré-saison, et nombreuses sont les équipes à démarrer doucement, surtout pour New England. Mais à domicile plus un déplacement chez les Dolphins le week-end prochain, il est très difficile de voir une défaite des Patriots ce soir.

Le pronostique : victoire des Patriots 35 à 13.

Le match sera à suivre dès 2h20 sur les antennes de BeIN Sports et également à suivre sur notre compte Twitter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *