FirstDown Awards – Week 13

Avec cette treizième semaine qui se termine, la liste des prétendants se réduit, avec notamment un prétendant quasi sûr pour le titre de DPOY. Voyons qui mérite les NFL Honors.

 

N’hésitez pas à réagir dans les commentaires ou sur notre compte Twitter.

 

L’attaque des Saints nous a montré du grand spectacle pendant cette saison mais ce jeudi, les Dallas Cowboys ont rappelé à Drew Brees et son escouade que toute bonne chose a une fin. Seulement 10 points inscrits sur la rencontre (alors que la moyenne est de 34.6) avec seulement 18/28 passes complétées pour Drew Brees sur 127 yards et un touchdown, le quarterback de New Orleans a bien souffert durant cette rencontre. 2ème plus mauvaise moyenne de passes réussies, pire note de la saison (71.6) et 2ème match consécutif avec une interception, ce Thursday Night Football a bien été laborieux pour le favori au titre de MVP. Cependant, malgré son match décevant il est parvenu à instaurer le record de 10 saisons consécutives avec au moins 30 touchdowns à la passe. Même dans les situations les plus embarrassantes, il parvient à faire des étincelles. Après une piètre performance, Drew Brees et son équipe vont pouvoir reprendre le bon chemin face aux Tampa Bay Buccaneers en essayant d’aller décrocher une victoire en guise de revanche. Avec un niveau bien en dessous de leur début de saison, tant offensif que défensif, les Buccaneers ne devraient pas poser beaucoup de problèmes.

Face à une telle équipe en difficulté cette saison, on aurait pu penser que la victoire des Chiefs face aux Raiders allait être assez aisée. Heureusement que Patrick Mahomes et son attaque sont là pour pouvoir prendre le dessus sur des Raiders qui ne sont pas laissés abattre ce dimanche (40-33). Encore une fois spectaculaire dans ses actions, le quarterback de Kansas City a complété un total de 295 yards pour 4 touchdows sur 23 passes, ce qui lui permet de finir la rencontre sur une note de 120. Mais outre cette performance, le caractère incroyable de ce match est le record instauré de 4000 yards à la passe atteint en seulement 13 matchs, le plus rapide jamais fait dans la ligue. De plus, Patrick Mahomes en a profité pour dépasser la barre des 40 touchdowns à la passe sur une saison. Maintenant, il ne lui reste plus que 4 matchs pour inscrire 15 touchdowns et égaler le record de Peyton Manning, alors possible ou pas ?

MVP potentiels : Drew Brees, Patrick Mahomes.

 

Après le “petit match” face aux Chiefs et un Bye Week bien mérité, Todd Gurley a relancé la machine dans un très bon match face aux Lions. Le running back a parcouru ce dimanche 132 yards sur 23 courses et inscrit 2 touchdowns au sol. Cette fois-là, la défense adverse n’a rien pour faire l’arrêter et s’est fait écraser par les courses folles de Gurley. De retour et en très grande forme, il a l’air plus prêt que jamais pour poursuivre sa saison incroyable et finir en beauté. Cette rencontre lui a permis de repasser leader sur les yards au sol (1175), position qu’il dispute avec Ezekiel Elliott.

Tandis que les Cowboys réalisent une belle victoire défensive, Ezekiel Elliott garde le cap sur la compétition du OPOY. 76 yards au sol sur 23 courses c’est surtout dans les airs que cette fois-ci Zeke a brillé : 6 passes complétées pour 60 yards et 1 touchdown. Tant polyvalent dans les airs qu’au sol, sa montée en puissance va de pair avec la progression incroyable que connaissent les Cowboys sur ces dernières semaines. Une attaque efficace, un running back en forme, Dallas est prêt à garder la tête de la division et d’attaquer les playoffs. Avec 1150 yards et « à peine » 6 touchdowns au sol, Ezekiel Elliott va devoir maintenir le niveau pour pouvoir continuer de rivaliser avec Todd Gurley.

De l’autre côté du terrain, Alvin Kamara a lui aussi souffert de la défense des Cowboys. Avec une attaque en partie paralysée, le coureur star des Saints a totalisé seulement 36 petits yards pour 11 courses et 36 pour 8 réceptions. Et cette fois-ci, aucun touchdown à la clé, faute d’opportunités pour son équipe. Avec la petite baisse en performance de ces dernières semaines, Alvin Kamara va devoir mettre les bouchées doubles s’il souhaite continuer dans la compétition, face à deux adversaires qui présentent des niveaux en plein essor. Le prochain match face aux Buccaneers devrait être l’occasion parfaite de revenir sur le devant de la scène.

La progression offensive s’annonçait compliquée, avec en face une des meilleures défenses de la ligue et au final c’est une défaite supplémentaire pour les Falcons qui ont éprouvé bien des difficultés dans cette rencontre. D’habitude Julio Jones est l’élément central et cette fois, tant le receveur que l’attaque en général étaient absents. Une performance très faible : 2 réceptions, 18 yards, c’est tout. Pour cause, une blessure à la main qui le force à sortir en plein match et qui laisse Matt Ryan en grande difficulté. Et avec un retour peu certain lors du prochain match, la course pour Julio Jones risque de vite toucher à sa fin.

OPOY potentiels : Todd Gurley, Ezekiel Elliott, Alvin Kamara, Julio Jones.

 

À ce stade de la saison, il n’y a plus de doute à son sujet tellement son niveau est stratosphérique. Avec 95% de chances on peut affirmer qu’Aaron Donald sera LE DPOY de l’année.  Toujours avec son niveau digne d’un rouleau compresseur, le defensive tackle des Rams a une nouvelle fois pu s’adonner à son activité favorite : venir aplatir le quarterback adverse. Les Lions l’ont bien senti cette semaine, 2 sacks (dont un avec fumble) et 4 QB hits de la part d’Aaron Donald sur Matthew Stafford, en plus des 5 plaquages et 4 pour perte faits pendant le reste du match. Une telle énergie, une telle agressivité, difficile de rivaliser contre lui, même si certains étaient bien partis pourtant. Il mène la ligue avec un total de 16.5 sacks, soit 4 de plus que les seconds et il est fort probable de voir ce chiffre atteindre la barre des 20 sans problème d’ici la fin de la saison.

DPOY potentiel : Aaron Donald.

 

Fin de la treizième semaine de saison régulière et les Rams sont déjà champions de la NFC West. Et encore plus improbable, c’est la deuxième année consécutive que l’équipe remporte le titre, depuis l’arrivée de Sean McVay. Actuellement la meilleure équipe, en termes de bilan, de la NFC, les Rams semblent difficile à arrêter. Un titre de champion en poche, il est temps maintenant de se préparer pour les playoffs où cette fois-ci il n’y aura aucun droit à l’erreur. Espérons que cette année, les hommes de McVay ne se feront pas éliminer dès leur premier match.

Les Chiefs remportent un match de division supplémentaire dans une course au titre de division qui s’annonce serrée avec les Chargers. Avec seulement une victoire d’avance (10-2), Kansas City n’a pas intérêt à baisser en régime, surtout que les Chargers sont sur un rythme frénétique avec notamment la victoire face aux Steelers. Andy Reid est parvenu jusque-là à bien gérer ces hommes mais avec les playoffs en vue, il serait peut-être temps de mettre un point très marqué sur cette défense qui risque de causer bien des problèmes plus tard.

COY potentiels : Sean McVay, Andy Reid, Bill Belichick.

 

Le match le plus plat qu’il est pu se passer cette saison c’est la rencontre Colts-Jaguars de ce dimanche : 6-0 et rien d’autre. Avec une telle performance de la part des Colts, Andrew Luck peut dire adieu à son record de matchs consécutifs à 3 touchdowns. Ici, les Jaguars ont tellement bien défendu qu’aucun point n’a été marqué par Indianapolis. Il finit son match avec un bilan bien médiocre : 33/52 passes complétées pour 248 yards et 1 interception, preuve que son jeu n’est pas infaillible non plus. Actuellement le bilan de 6-6 ne permet pas à sa franchise d’avoir une place sûre en playoffs, il va falloir donc batailler dur pour y parvenir. Compte tenu des prochains matchs difficiles contre les Texans et les Cowboys, les espoirs risquent de vite se dissiper. N’empêche que ce sera l’occasion à cette attaque de se refaire une santé après la débâcle de ce week-end.

Il court, il court le furet… quel match d’Adrian Peterson lors de Monday Night Football. Malgré la défaite de Washington et la perte (encore) de leur récent quarterback Colt McCoy, les Redskins peuvent définitivement faire une croix sur les playoffs une année de plus. Les Cowboys en tête (7-5), les Eagles au même niveau (6-6) et sans de quarterback, la fin va être rude dans la capitale. N’empêche qu’Adrian Peterson parvient à y trouver son compte. Sur le bilan de match de 9 courses pour 98 yards et 1 touchdown, on retient surtout cette magnifique course de 90 yards pour 1 touchdown, qui en fait son plus long touchdown. À 33 ans, son niveau de jeu et sa rapidité sont tout bonnement exceptionnels. Et dire que l’année dernière on aurait pu penser que son niveau n’était que du passé, que nenni ! Actuellement, il se positionne comme le favori pour le titre de CPOY mais il faut dire qu’il y a de la concurrence en face.

Les Texans enchaînent sur leur 9ème victoire consécutive, ce qui veut dire que depuis fin septembre aucune équipe n’a pu leur résister. Avec une défense très solide, JJ Watt réussit à trouver son compte. Cependant, sa prestation a été bien discrète cette semaine face à Cleveland. Alors que la ligne offensive des Browns n’est pas un rempart infranchissable, JJ Watt est seulement venu chercher un QB hit. À part, il enregistre 1 plaquage, 1 pour perte et 1 passe déviée. On aurait quand même aimé avoir une performance un peu plus à la hauteur de ce qu’on a pu voir la semaine dernière face aux Titans. Après deux prochains matchs contre les Colts et les Jets, le defensive end va pouvoir tenter de rattraper le coup.

CPOY potentiels : Andrew Luck, Adrian Peterson, JJ Watt.

 

Offensivement, les Chiefs tournent à plein régime depuis le début de la saison. Avec une moyenne de 37 points et 437.2 yards par match, difficile pour les adversaires de suivre le rythme. Mené par Patrick Mahomes et encadré par Eric Bieniemy, cette escouade offensive bat des records. Avec de telles performances, Patrick Mahomes a pu décroché plusieurs records jusque là inédits. Même le départ de Kareem Hunt n’a pas empêché cette équipe d’inscrire 40 points. Si la défense se renforce d’ici là, cette équipe de Kansas City risque d’être inarrêtable en playoffs.

Leader de leur division et en bonne voie pour remporter le titre, les Bears comptent sur une défense en béton pour progresser. L’attaque oscille, notamment avec la blessure de Mitch Trubisky, mais la défense tient toujours, surtout avec l’arrivée en début de saison de Khalil Mack. Aux commandes, Vic Fangio a réussi à bien remonter le niveau, ce qui permet à Chicago de rivaliser dans la course aux playoffs. Solide comme elle a pu être les semaines précédentes, cette escouade défensive risque de poser beaucoup de problèmes pour ses adversaires en playoffs.

Au début de la saison qui aurait pensé que l’attaque des Chargers soit aussi extraordinaire qu’aujourd’hui. 6ème sur les points inscrits (28.3), 5ème meilleure attaque (399.4 yards de moyenne), Philip Rivers en feu (il a réussi l’exploit de 25 tentatives de passes complétées d’affilée) et des éléments qui viennent briller sur le terrain, cette attaque menée par Ken Wishenhunt est l’une des surprises de cette saison. Avec la victoire face aux Steelers, les Chargers ont montré qu’ils étaient également capables de faire face à de bonnes défenses.

Assistants coach potentiels: Eric Bieniemy, Vic Fangio, Ken Wishenhunt.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *