Preview TNF Week 10 – Panthers @ Steelers

Deux équipes qui ont terminé la première partie de la saison sur de très bonnes notes, et auront à cœur de vouloir en entamer la seconde partie sur de bons rails. Les Panthers se déplacent à Pittsburgh pour affronter les Steelers dans ce qui s’annonce être un match captivant.

 

Carolina Panthers (6-2) @ Pittsburgh Steelers (5-2-1)
02h15 en France, beIN Sports 3

 

Injury Report

Panthers :
OUT – Marquis Haynes (Edge), Torrey Smith (WR)

QUESTIONABLE – Ryan Kalil (C), Mario Addison (Edge), David Mayo (LB), Eric Reid (S)

Steelers :
OUT – Marcus Gilbert (OT), Daniel McCullers (DT)

 

Le’Veon qui ?

L’attaque des Steelers n’aura certainement pas manqué son running back vedette, et c’est sans surprise lorsqu’on possède une ligne offensive de ce calibre. Même privés de leur right tackle Gilbert, ils peuvent compter sur un remplaçant compétent en la personne de Matt Feiler. Alejandro Villanueva a encaissé 3 sacks, mais seulement 4 autres mises sous pression, et 5 pénalités, ce qui est assez haut. Globalement, cette unité est parvenue à protéger Big Ben efficacement. James Conner, malgré ses 3 fumbles, a une bonne moyenne 4,7 yards par course, et est particulièrement performant dans des portées sur les zones extérieures (i.e. dirigées vers les tight ends), avec 52 courses pour 309 yards (5,94 yards de moyenne). Enfin, Roethlisberger est toujours bon cette année, mais lorsqu’il est mis sous pression, il a encaissé 11 sacks, et lancé 4 INTs, pour 52,1% de passes complétées seulement. Il peut toutefois se reposer sur Antonio Brown (9 TDs cette année) et JuJu Smith-Schuster (53 réceptions sur 75 cibles, pour 672 yards), une des toutes meilleures paires de receveurs en NFL.

Venez, si vous l’osez

Défensivement, Pittsburgh peut se targuer d’avoir un fort bel effectif. Heyward et Tuitt sont très forts, et assistés par Hargrave sur base downs, ils n’encaissent que 4,1 yards par course. Même leurs linebackers, pourtant un point faible ces dernières années, sont brillants : Bostic, qui s’offre une seconde jeunesse, et L.J. Fort (en nickel defense), sorti des méandres de Cleveland et toujours un excellent contributeur sur special teams, performent relativement bien. Enfin, Sean Davis s’est installé confortablement dans son rôle et est peut-être leur meilleur défenseur sur les deux premiers mois. Peut-être leur seul point faible pourrait venir de leur 3e cornerback (Coty Sensabaugh, Artie Burns ou Cam Sutton, peu importe qui sera utilisé). Mentionnons également leurs pass rushers (T.J. Watt et Bud Dupree), qui a eux deux comptent 57 mises sous pression, dont 11 sacks.

Superman à la rescousse

Cam Newton en première partie de saison est inarrêtable lorsqu’il est protégé de toute pression : 14 TDs et 1 INT, 74,5% de passes complétées pour 1543 yards. Une machine. Lorsqu’il lance au milieu du terrain (toutes distances comprises), c’est 104 passes complètes sur 128, pour 1186 yards, 12 TDs et 3 INTs. Un animal. Oh, et 15 drops par ses receveurs, bon pour la 9e position cette année. Bref, il accumule des stats qui s’approchent de sa meilleure saison, et c’est sans parler de ses talents de runner, qui terrorisent toujours les équipes adverses. Et derrière une ligne offensive faite de bric et de broc, avec Chris Clark et Greg Van Roten sur le côté gauche qui, bien que jouant au-delà des espérances, ont subi 34 pressions à eux deux. Le pass blocking n’est pas le plus grand de leur souci cependant, mais plutôt leur run blocking, car bien que McCaffrey montre 4,6 yards par course cette année, 2,6 viennent après contact. Enfin, D.J. Moore devrait voir pas mal de cibles ce jeudi, au vu de l’absence de Torrey Smith.

Un secondary exploitable ?

L’unité défensive des Panthers n’a pas trop de mal à stopper les courses adverses, avec 4,3 yards encaissés par portée en moyenne. Il faut dire qu’avoir des joueurs du calibre de Kuechly, Thomas Davis et Kawaan Short, cela aide pas mal. Eric Reid a apporté de bonnes choses depuis sa signature récente, et le pass rush de Carolina n’est pas ridicule, bien qu’il soit encore nécessaire que Julius Papy…pardon, Peppers, fasse le plus gros du travail (18 pressions) derrière les 8 sacks de Mario Addison. Non, le problème pour cette équipe pourrait venir de leurs cornerbacks, car bien que Jackson ait 4 INTs sur l’année, il a encaissé 30 réceptions (sur 46 cibles) pour 369 yards, et Munnerlyn 26 réceptions pour 227 yards.

 

La clé du match : Mettre Big Ben sous pression
Il est fort débattable que la defense des Panthers pourra stopper Big Ben et ses receveurs, mais au vu de ses performances cette année, le pousser à faire des erreurs pourrait s’avérer très couteux pour Pittsburgh.

 

Le pronostic : Victoire des Steelers 28-27
Ce devrait être quoi qu’il en soit une rencontre fort serrée, et elle pourrait être décidée très tard dans la partie. Nous donnons l’avantage aux Steelers qui sont à domicile, mais une chose est certaine, ce devrait être un match bien agréable.

Alexandre Thomasson

Rédacteur spécialisé dans l'AFC East.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *