FirstDown Awards – Week 9

Cette semaine marquait la moitié de la saison pour la plupart des équipes et les prétendants se précisent petit à petit. C’est notamment à cette période que sortent les récompenses de mi-saison. Jetons un oeil aux joueurs qui ont le plus de chance de prétendre aux titres. 

 

N’hésitez pas à réagir dans les commentaires ou sur notre compte Twitter.

 

Cette semaine, Patrick Mahomes a continué de marquer la ligue par ses exploits. Il totalise les plus hautes statistiques pour un quarterback sur ses 10 premiers matchs de carrière, avec 3185 yards et 29 touchdowns inscrits. Il est devenu également le premier quarterback de la ligue à dépasser la barre des 3000 yards sur ses 10 premiers matchs. Ce dimanche, face aux Browns, il a totalisé 23 passes pour 375 yards, 3 touchdowns et 1 interception. C’est son neuvième match consécutif de la saison avec plus de 300 yards à la passe. D’ailleurs, il passe devant Jared Goff avec 2901 yards et garde toujours la première marche du podium sur le nombre de touchdowns inscrits (29). À ce stade la saison, Patrick Mahomes domine totalement la ligue à ce poste et s’impose comme le meilleur candidat pour le titre de MVP.

Principal concurrent de Mahomes dans la course au titre, Drew Brees semble lui aussi ne pas faiblir au fil des matchs.  Le match de ce dimanche était LE duel de la NFC, contre les Los Angeles Rams et Drew Brees a montré que l’expérience et la précision comptent. Avec 25 passes pour 346 yards et 4 touchdowns, la défense des Rams a particulièrement souffert face au bras du futur Hall of Famer. Alors que Patrick Mahomes lance les touchdowns à la chaine, Drew Brees lui se concentre sur le travail de précision et une attaque propre. La preuve, il continue d’être le quarterback avec la meilleure notation (120.6), le moins d’interceptions enregistrées (1) et le meilleur taux de réussite à la passe (76.3). Aidé par une escouade offensive explosive, Drew Brees devrait pouvoir tenir le rythme sur cette deuxième partie de saison et dans cette course au MVP.

On en parle moins que les deux précédents joueurs mais Philip Rivers est toujours dans sa forme de début de saison. Ce dimanche, le quarterback est parvenu à venir à bout de la défense de Seattle et s’imposer avec une belle fiche. 13 passes pour 228 yards et 2 touchdowns qui permettent à Rivers et aux Chargers de rester dans la course face aux Chiefs (6-2 contre 8-1). Avec 19 touchdowns et 3 interceptions, Philip Rivers se positionne bien dans la course, même s’il n’enregistre pas les meilleures statistiques. Comparé à la saison précédente, le niveau est largement mieux pour le quarterback et la performance offensive devrait lui permettre de rester candidat au MVP, grâce à sa régularité de jeu et son impact sur le terrain. Après le match de ce dimanche, il est devenu le 4ème quarterback à débuter 200 matchs consécutifs.

MVP potentiels : Patrick Mahomes, Drew Brees, Philip Rivers.

 

Les Saints avaient prévu de se concentrer sur Todd Gurley pour limiter l’attaque des Rams. Au final, il finit la rencontre avec seulement 13 courses pour 68 yards, 1 touchdown et 6 réceptions pour 11 yards, ce qui en fait son 16ème touchdown de la saison. Le running back explosif de cette équipe s’est confronté à une défense bien trop solide ce dimanche. Cependant, le touchdown qu’il a inscrit durant cette rencontre lui permet d’enregistrer un nouveau record pour la franchise. Il devient le premier running back à inscrire un touchdown sur 12 matchs consécutifs. Également, il demeure toujours le meilleur sur le nombre de yards à la course (868) et de touchdowns (12). Espérons que cette petite performance ne se reproduira pas si Todd Gurley, déjà en très bonne position pour le titre, souhaite toujours être dans la course. Le prochain match face aux Seahawks devrait être l’occasion de rattraper le coup, où la dernière fois il a inscrit 3 touchdowns à la course.

Cette semaine, les Browns ont bien souffert face à Kareem Hunt. Il signe encore un match où il a fait office de véritable couteau-suisse pour Patrick Mahomes. Deux touchdowns à la passe et un à la course, le jeune RB était absolument inarrêtable sur cette rencontre, notamment sur cette course de 50 yards sur réception. Au sol, il enregistre 17 courses pour 91 yards. Actuellement, il se trouve à la 3ème place sur les yards à la course (683) et 4ème sur les touchdowns à la course (7). À l’instar de Todd Gurley, il est un pilier de cette escouade offensive redoutable, ce qui lui permet de réaliser des performances incroyables. Le reste du calendrier devrait lui permettre de continuer sur ce rythme et conserver sa place de prétendant.

Alors que les Saints sont parvenu à limiter Todd Gurley, les Rams ont bien eu du mal à contenir Alvin Kamara. Tout comme Kareem Hunt, Alvin Kamara était en feu ce dimanche, notamment durant la première mi-temps. Il finit la rencontre avec deux touchdowns à la course et un à la passe, 19 courses pour 82 yards et 4 réceptions pour 34 yards. Autant dire que le Rookie Offensif de 2017 était difficile à stopper. Que ce soit au sol ou au jeu aérien, il parvient à mettre les formations adverses en défaut. Bien que sa première partie de saison ne soit pas aussi explosive que Todd Gurley par exemple, il demeure un très bon joueur à son poste et surtout un prétendant très sérieux pour le titre de OPOY.

Alors qu’un potentiel retour de Le’Veon Bell est envisageable chez les Steelers, James Conner continue de montrer qu’il a tout le potentiel pour prendre définitivement la place de running back N°1. Bien que le match de ce dimanche se soit déroulé face aux Ravens et leur défense en béton armé, James Conner finit le match avec 107 yards à la course et 56 yards à la passe pour 1 touchdown. Décidément, les running backs étaient incroyables cette semaine ! Il inscrit ainsi un nouveau record de franchise, en devenant le premier joueur à avoir plus de 1000 yards depuis la ligne de scrimmage et 10 touchdowns sur les 8 premiers matchs de la saison. Il était dur d’imaginer en début de saison que le remplaçant « provisoire » de Le’Veon Bell aurait un tel niveau de jeu aussi explosif et incroyable. Avec des résultats pareils, difficile de ne pas le mettre dans la liste.

Cette semaine, Adam Thielen aurait pu continuer son début de saison incroyable en imposant un nouveau record de matchs consécutifs à plus de 100 yards, malheureusement cette série s’est arrêtée au même niveau que Calvin Johnson. Avec un total de 7 réceptions pour « à peine » 22 yards, l’utilisation d’Adam Thielen a été très discrète cette semaine. Il parvient tout de même à marquer un touchdown sur la rencontre mais cela n’est suffisant face à Antonio Brown et ses 9 touchdowns (contre 7). Cependant, il reste toujours leader sur les yards complétés (947). Monsieur Thielen, il faudrait passer la vitesse supérieure si on veut finir avec le titre en main, d’autant plus que la compétition est rude dans cette catégorie, entre des running backs, des receveurs et quarterbacks particulièrement excellents cette saison.

Là aussi la défense, habituellement solide, a eu quelques difficultés pour contenir l’attaque et notamment Matt Ryan. Lors du match contre les Redskins, le quarterback des Falcons s’est fait plaisir en lançant pas moins de 4 touchdowns. Il finit le match avec un total de 26 passes pour 350 yards, ce qui en fait son 3ème match consécutif avec 350 yards ou plus dans les airs. Cette performance est d’autant plus incroyable que Matt Ryan faisait face à un backfield défensif relativement bon et sans certains de ses éléments clés. Le MVP 2016 est en train de réaliser une saison fantastique. Mention spéciale pour le touchdown de Julio Jones qui vient briser sa série de 12 matchs consécutifs sans marquer.

Les Rams ont connu leur première défaite dans un match très offensif. Jared Goff a fini la rencontre avec 28 passes pour 391 yards, 3 touchdowns et 1 interception. En difficulté face à la ligne défensive des Saints, la progression sur le terrain a été plus compliquée cette semaine pour le quarterback des Rams. Cependant, il ressort de la rencontre avec une belle fiche de match mais les erreurs commises pendant la rencontre ont très vite mis les Rams en difficulté. La première mi-temps a été globalement très offensive mais aussi pas évidente, avec notamment cette interception qui permet aux Saints de creuser un peu plus l’écart. Capable de signer de belles performances, il s’agit pour Goff de ne pas baisser en régime et de redoubler d’efforts pour rester dans la course.

OPOY potentiels : Todd Gurley, Kareem Hunt, Alvin Kamara, James Conner, Adam Thielen, Matt Ryan, Jared Goff.

 

Les Texans gagnent de justesse leur 6ème victoire consécutive et J.J. Watt continue d’effrayer les attaques adverses. Lors de la rencontre, Case Keenum a été quelque peu en difficulté, dû à la pression exercée par la ligne adverse. J.J. Watt finit la rencontre avec 2 plaquages, 1 plaquage pour perte, 1 sack et 3 QB hits. Encore une fois, il réussit à mener cette ligne défensive qui provoque les turnovers nécessaires à son attaque. Cependant, les efforts devraient être redoublés aussi de sa part s’il souhaite rester dans la course, il est passé 3ème sur les sacks enregistrés avec un total de 9, derrière Aaron Donald et Danielle Hunter.

En parlant du defensive tackle des Rams, celui-ci finit la rencontre avec 1 plaquage, 1 pour perte et 4 QB hits. Certes, la performance de cette semaine n’est pas à la hauteur des précédentes mais il faut rappeler que l’attaque des Saints est difficile à contenir et que Drew Brees lance les ballons en très peu de temps. À noter cependant qu’il termine 3ème sur le nombre de pressions exercées sur QB (7). Il ressort également comme le joueur ayant totalisé le plus de yards perdus sur sack (87) au total sur la saison. Comme nous l’avions expliqué les semaines précédentes, le potentiel de Donald est son agressivité sur le terrain mais aussi la synergie qu’il arrive à créer avec les autres membres de la ligne pour en faire une des meilleures de la ligue, comme le montre ce magnifique plaquage qui vient neutraliser le jeu au sol à la base même.

Le match contre les Lions a été l’occasion pour Danielle Hunter d’inscrire son premier touchdown de la saison sur un fumble mais aussi de réaliser le plus de sacks sur une rencontre. Sur les 10 sacks que Matthew Stafford a subis durant la rencontre, 3.5 venaient de Danielle Hunter, autant dire qu’il a complètement annihilé cette attaque de Detroit. Il passe donc leader sur les sacks avec un total de 11.5, passant  devant Aaron Donald qui stagne à 10.5. Sur la dernière rencontre, il totalise 9 plaquages, 3 pour perte, 1 sack, 4 QB hits, 1 fumble recouvert. Ce qui est sûr c’est que la ligne offensive des Lions était encore une fois de plus absente et que Danielle Hunter s’en est donné à cœur joie. Clé de voûte de cette défense de Minnesota, il affirme un jeu de plus en plus agressif et explosif au fil des rencontres, ce qui promet une belle place dans la course au DPOY. Une affaire en or pour les Vikings qui lui ont offert un contrat relativement peu cher, alors qu’il aurait pu toucher largement plus.

Les Browns s’inclinent une fois de plus mais Myles Garrett nous montre un jeu de plus en plus satisfaisant. Auteur de 2 plaquages, 1 pour perte, 1 sack et 3 QB hits, le defensive end a tant bien que mal essayé de venir limiter Patrick Mahomes ce dimanche. Cependant, avec la performance qui signe ce week-end, il se place à la troisième place ex æquo avec Von Miller et J.J. Watt alors que la ligne défensive des Browns rencontre pas mal de difficultés depuis le début de saison, surtout sur le jeu au sol. Relativement régulier sur ses performances, Myles Garrett arrive à inscrire en général un sack par match ainsi qu’au moins 2 QB hits, preuve que la menace pour les quarterbacks est présente à chaque fois.

DPOY potentiels : J.J. Watt, Aaron Donald, Danielle Hunter, Myles Garrett.

 

C’est fini, les Rams ont terminé leur série de victoires consécutives après la défaite face aux Saints. Ils terminent donc la moitié de la saison avec un bilan de 8-1, leur assurant cependant une première place confortable dans leur division et celle de premier ex æquo avec les Saints sur la NFC. Avec un calendrier plus compliqué sur cette deuxième partie de saison et un très gros concurrent sur la conférence, le reste de la saison risque d’être moins évident pour les Rams. À voir comment McVay va gérer son effectif pour parvenir jusqu’aux playoffs et essayer de remporter le titre de conférence. La performance reste tout de même incroyable, notamment avec un coach et un effectif aussi jeunes.

Sean Payton peut s’applaudir, il est parvenu à remporter un des duels les plus compliqués de cette saison mais aussi à arrêter la série parfaite des Rams. Depuis le week 2, les Saints semblent marcher sur l’eau, avec une 7ème victoire consécutive. Le rythme augmente de semaine en semaine et l’effectif ne montre aucun signe d’essoufflement. Le tout mené par un quarterback sensationnel sur le terrain, les Saints sont prêts à aller en playoffs. Sean Payton montre une gestion toujours aussi propre et qui parvient à mettre ses adversaires totalement en défaut.

Les Chiefs déboulent, les Chiefs déroulent ! Dans une AFC qui semble moins concurrente que la NFC, Kansas City sont les rois de la conférence. Andy Reid mène ses hommes à la victoire semaine après semaine. Attention cependant aux Patriots qui suivent de très prêts et qui jusqu’à aujourd’hui sont les seuls à les avoir vaincus. De plus, la suite du calendrier devrait leur permettre de continuer de la sorte, mais attention de tout même au match contre les Rams dans deux semaines.

Au début, ça sentait le roussi pour les Patriots avec leur bilan de 1-2, on annonçait déjà la fin de l’ère Brady. Et puis maintenant les Patriots sont à 7-2, deuxième de la conférence AFC et continuent d’enchaîner leurs victoires coup après coup. Toujours mené par un Bill Belichick maître de lui et du jeu sur le terrain, les Patriots sont une nouvelle fois en route pour les playoffs. Certes, ils font moins d’éclat que les autres équipes présentées mais le résultat est pourtant toujours là.

COY potentiels : Sean McVay, Sean Peyton, Andy Reid, Bill Belichick.

 

Cette semaine, les Redskins ont encaissé une belle défaite face à Atlanta et de son côté Adrian Peterson signe un de ses moins bons matchs. 9 courses pour 17 yards et 3 réceptions pour 16 yards alors qu’il est d’habitude le moteur même de cette attaque de Washington. Sur les trois défaites enregistrées cette saison, les yards à la course de Peterson ne dépassaient pas les 20 yards par match, alors que sur les victoires il enregistre en moyenne 100 yards à la course. Bien qu’il ne soit pas la cible favorite d’Alex Smith pour les touchdowns, il demeure un élément-clé de cette attaque de Washington. À 33 ans, le running back a retrouvé et a toujours son explosivité et sa rapidité qui ont fait de lui le joueur exceptionnel qu’il est.

Encore une défaite face à une grosse équipe pour les Packers et Aaron Rodgers revient bredouille de ce duel de quarterbacks. Face aux Patriots, Aaron Rodgers a réalisé 24 pour 259 yards et 2 touchdowns, bonne performance qui n’a malheureusement pas suffi. À noter cependant qu’il figure avec Drew Brees parmi les seuls quarterbacks à n’avoir qu’une seule interception sur la saison. Certes les Packers n’ont pas le bilan des Saints mais leur quarterback assure un retour bien probant. Sur le classement en termes de yards, on le retrouve tout de même à la 6ème place avec 2542 yards.

Les Colts étaient en Bye Week mais on n’oublie pas Andrew Luck

J.J. Watt: Cf. DPOY

CPOY potentiels : Adrian Peterson, Aaron Rodgers, J.J. Watt, Andrew Luck.

 

Les Chiefs continuent de maintenir la place de meilleure escouade offensive de la ligue avec une moyenne de 36.3 points par match. Eric Bieniemy a encore une fois, cette semaine, fait les bons appels pour permettre à Patrick Mahomes et ses hommes d’atteindre l’End Zone. Encore une belle performance pour le coordinateur offensif qui lui permet d’être en bonne posture pour le titre.

On retrouve cette semaine Vic Fangio qui avait déjà fait une apparition dans notre rubrique, suite au match contre les Bills. Avec un score final de 41-9, la défense des Bears a été impitoyable et n’a laissé aucune chance à Buffalo pour marquer. Seulement trois petits field goals encaissés pour les Bears. En même temps, les Bears ont réussi 4 interceptions sur Nathan Peterman qui les ont grandement aidés. Vic Fangio fournit une nouvelle fois un très bon travail avec une escouade défensive qui s’est grandement renforcée. Et même si Khalil Mack a été absent sur ce match, le résultat n’en a pas été affecté.

Assistants coach potentiels : Eric Bieniemy, Vic Fangio.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *