FirstDown Awards – Week 6

Chaque semaine, vous retrouverez les joueurs favoris pour les titres individuels de fin de saison. Focus sur les joueurs qui marquent la ligue par leurs performances. 

 

N’hésitez pas à réagir et à donner votre avis dans les commentaires ou sur notre compte Twitter.

 

Les Rams continuent sur leur lancée et remporter leur sixième victoire consécutive. Ce dimanche, c’était à Denver que Jared Goff à mener l’équipe à la victoire, par un temps bien glacial. En termes de statistiques, le quarterback nous a habitué à bien mieux : 14/28 pour 201 yards, 0 touchdown à la passe et 1 interception. Mais les stats ne font pas tout me diriez-vous, parce que lors de cette rencontre, Jared Goff a tout de même su garder la tête froide et distribuer les bons ballons. Avec un jeu au sol très sollicité, la distribution des ballons s’est faite avec une précision minutieuse. À noter aussi qu’il a subi 5 sacks sur cette rencontre, nombre le plus élevé de la saison. Il faut également prendre en compte le fait que le match se déroulait sous la neige et par grand froid, ce qui affecte bien évidemment le jeu aérien et la précision des joueurs. En prenant en compte, toutes ces variables, on peut tout de même affirmer que la prestation de Jared Goff reste honorable.

Dimanche soir, c’était le grand soir pour Patrick Mahomes face aux Patriots lors du Sunday Night Football. Auteur d’une performance correcte, cela n’a cependant pas suffi pour pouvoir s’imposer à Foxborough. Pour causes, les deux vilaines interceptions qui sont venues données l’avantage aux hommes de Brady pour verrouiller la victoire. Cependant, avec un total de 352 yards pour 23 passes, Mahomes a provoqué des big plays, comme ce touchdown de 75 yards de Kareem Hunt à la passe. Véritable contorsionniste à la passe, le quarterback de Kansas City est capable de lancer des ballons, que ce soit dans la poche ou en dehors, tout en étant en mouvement (dans le troisième quart-temps, il avait plus de passes réussies hors de la poche que dedans). Ce match contre l’équipe de Belichick a été le point révélateur du jeu de Mahomes contre une grosse équipe : mise sous pression, provoquer les big plays nécessaires, anticiper et lire la tactique adverse ; au cours duquel il a su plutôt rester dans la dynamique de ce début de saison. Néanmoins, c’est quand même son deuxième match consécutif avec deux interceptions, du nerf Patrick !

Cette semaine, on retrouve pour la deuxième fois notre meilleur quarterback de la Draft 2004, nommé Philip Rivers. Face à une équipe de Cleveland égale à elle-même, Philip Rivers a su profiter pleinement de la situation. 11 passes pour 207 yards, 2 touchdowns et 1 interception, autant dire que le quarterback des Chargers s’en est donné à cœur joie, notamment sur le lancer des passes en profondeur. Aidé en plus de cela par un Melvin Gordon en feu au sol, l’attaque menée par Rivers a fait d’important dégâts ce dimanche. Au final, 38-14 avec 5 touchdowns au total. Dans une AFC West très compétitive, Philip Rivers a tout intérêt à continuer avec ce niveau incroyable si les Chargers souhaitent verrouiller une place en playoffs. Avec un tel jeu et une note moyenne de 115.1, le quarterback des Chargers est en bonne voie pour le titre de MVP.

Cette semaine c’était la Bye Week pour les Saints mais on n’oublie pas Drew Brees pour autant.

MVP potentiels : Jared Goff, Patrick Mahomes, Philip Rivers, Drew Brees.

 

Todd Gurley nous a encore sorti un match très propre ce week-end, avec entre autres deux beaux touchdowns. Dans des conditions climatiques rudes qui favorisaient le jeu au sol, l’attaque des Rams a pu compter sur son running back star pour faire des dégâts dans la défense adverse. On applaudit particulièrement cette magnifique action en quatrième tentative qui mène Gurley tout droit vers la End Zone. Avec une moyenne de 7.43 yards par course (28 courses pour 208 yards) et deux touchdowns, Todd Gurley continue de briser les records. Ce dimanche, il est devenu le premier running back à compléter plus de 200 yards dans un match, depuis Marshall Faulk en 2001 ! Parfaite occasion pour devenir le premier running back en termes de yards avec 623 yards. De plus, avec 9 touchdowns au sol et 2 à la réception, il se hisse également à la première place des running backs sur le nombre de touchdowns inscrits cette saison. Et au rythme auquel il charbonne, certains annoncent qu’il pourrait potentiellement battre le record du plus de touchdowns en une saison détenu par LaDainian Tomlinson (31).

On parlait de Philip Rivers juste avant et on ne peut évidemment pas oublier Melvin Gordon. Le running back nous a offert une magnifique performance avec 18 courses pour 132 yards et 3 touchdowns cette semaine. Dans un match où la défense, et notamment le front seven, des Browns avait pas mal de difficultés (449 yards autorisés dont 246 au sol), le match était presque trop facile pour Melvin Gordon. Sur la saison, il cumule 9 touchdowns, dont 6 au sol, et un total de 466 yards qui le situent à la 3ème place des leaders en yards au sol. Le jeu des Chargers et celui de Gordon particulièrement s’améliorent de semaine en semaine, ce qui en fait avec les Chiefs l’équipe dominante de la conférence AFC West. Reste plus qu’à espérer que les Chargers tiennent le rythme jusqu’aux playoffs.

Quand Patrick Mahomes lance le ballon, ça fait souvent mal et encore plus quand c’est sur Tyreek Hill. Les Patriots ont pu en être témoins ce dimanche, même si cela n’a pas suffi pour leur arracher la victoire. Auteur de trois touchdowns spectaculaires, Tyreek Hill a été l’élément majeur de cette attaque de Kansas City : 7 réceptions pour 142 yards ! Contre une défense des Patriots bien irrégulière, le receveur a capté la plupart des ballons lancés par Mahomes (12 pour Hill sur les 23 complétées) et a terminé la rencontre avec une moyenne de 20.29 yards par réception. Ce Sunday Night Football a été l’occasion pour Tyreek Hill de réaliser de big plays comme ce touchdown de 75 yards sous le nez des défenseurs. Capable de courir ballon en main avec une vitesse hors du commun, Tyreek Hill demeure un des meilleurs receveurs de cette saison.

Les Minnesota Vikings remontent progressivement dans le classement de la NFC North, avec une attaque qui prend progressivement plus d’assurance. Et en parlant de ça, il y a de quoi s’intéresser au cas d’Adam Thielen. Fait remarquable, le receveur de Minnesota compte une moyenne de 12.3 yards par réception cette saison ! Mais il n’y a pas que ça, il est aussi le leader en termes de yards à la réception et de réceptions (712 yards et 58 réceptions) ! Véritable rouleau compresseur offensif, Adam Thielen est aujourd’hui la cible favorite de Kirk Cousins et la plus efficace. Avec des réceptions incroyables sur passes en profondeur comme sur passes courtes, le receveur est capable de se faufiler à travers les lignes adverses avec agilité et rapidité. Seul petit bémol, avec « seulement 4 touchdowns » de sa part, on aimerait en voir un peu plus dans ses mains lors des prochains matchs.

OPOY potentiels : Todd Gurley, Melvin Gordon, Tyreek Hill, Adam Thielen.

 

J.J. Watt continue sur sa lancée des semaines précédentes avec son match de dimanche face à Buffalo. Toujours leader ex aequo sur le nombre de sacks (7.0) avec Danielle Hunter, il a marqué ce match par 1 sack et 3 plaquages. L’élément fort de son jeu résulte dans son aptitude à limiter l’attaque adverse et venir provoquer des turnovers. Depuis le retour de J.J. Watt, la défense de Houston va mieux, ça se sent et les quarterbacks adverses le sentent aussi. Son résultat en termes de sacks n’est pas anodin quand on sait la férocité du defensive end sur le terrain.

Jared Goff a subi 5 sacks ce dimanche, et on en doit 2 à Von Miller. Le linebacker des Broncos semble toujours autant en forme, peu importe le temps qu’il fasse. Rajoutez à cela 5 plaquages et vous avez le résumé de son match. Outre les statistiques, la performance de Von Miller a été surtout le fait de mettre Jared Goff régulièrement sous pression voire de le mettre à terre, ce qui a grandement impacté le jeu aérien et gêné en partie le jeu au sol. Au niveau global, Von Miller se trouve toujours en 5ème position du plus de sacks avec un total de 5.5, juste derrière les autres leaders.

Le match d’Aaron Donald a été à peu près le même que celui de J.J. Watt : 1 sack et 3 plaquages face aux Broncos. Tout comme le defensive end des Texans, Aaron Donald a réussi à bien limiter l’attaque adverse en venant s’attaquer directement au quarterback. Bien que la ligne offensive des Broncos ait généralement résisté, Aaron Donald a su rester une menace constante pour Case Keenum. Bien évidemment on n’est pas à la hauteur de son jeu de l’année dernière mais il en reste tout de même très bon, et puis on parle quand même d’un des meilleurs tackles de la ligue.

Avec un début de saison sensationnel, dont trois matchs parfaits, Khalil Mack a affirmé sa place dans la course au titre. Cependant, la blessure subit ce dimanche face aux Dolphins n’est pas de bon augure. Khalil Mack a eu le temps de réaliser deux plaquages avant de quitter la rencontre pour une blessure à la cheville. À l’heure actuelle, il est peu probable qu’il soit apte à pouvoir disputer la prochaine rencontre dimanche prochain face aux Patriots. On espère cependant qu’il pourra revenir très tôt pour rester dans la course au titre.

DPOY potentiels : J.J. Watt, Von Miller, Aaron Donald, Khalil Mack.

 

À ce stade la compétition, les Rams sont la seule équipe encore invaincue, après la victoire à Denver et la défaite des Chiefs. La dernière fois que cela était arrivé, c’était en 2001 lorsque les Rams ont perdu le Super Bowl contre les Patriots avec un certain Tom Brady. L’équipe de Marshall Faulk à cette époque avait terminé la saison avec un bilan de 14-2. Sean McVay est-il en route pour reproduire l’histoire et pourquoi pas remporter un Super Bowl ?

Alors qu’on commençait à se poser des questions sur les Patriots, surtout après les deux défaites consécutives, voilà qu’ils reprennent du poil de la bête. Avec un bilan de 4-2 et une première place ex æquo avec les Dolphins, les hommes de Belichick sont prêts à en découdre pour une année supplémentaire. Avec notamment le retour de Julian Edelman et l’arrivée de Josh Gordon, l’escouade offensive des Patriots s’est grandement renforcée, le tout mené par un Bill Belichick toujours à la hauteur. La victoire de dimanche en est d’ailleurs la preuve, avec une gestion du playbook et du chrono toujours menés avec brio.

La défaite contre les Patriots a mis fin à cette belle série de victoires de la part des Chiefs. Dans ce duel au sommet dimanche soir, Andy Reid n’a pas su prendre les bonnes décisions dans le dernier quart-temps pour pouvoir égaliser.. Mais outre cette erreur, il faut reconnaître que l’head coach de Kansas City a les épaules pour le titre. Première vraie épreuve de force pour les Chiefs cette saison, les Patriots était donné vainqueurs haut la main. Pourtant, jusqu’à ce que la fin du match retentisse, on n’est pas certain de l’issue de la rencontre. Maintenant il s’agit d’apprendre de ses erreurs et de ne pas recommencer la fois d’après.

COY potentiels : Sean McVay, Bill Belichick, Andy Reid.

 

Aaron Rodgers continue son retour flamboyant en NFL, notamment lors de ses deux derniers matchs contre les Lions et les 49ers. Avec plus de 400 yards à la passe sur les deux rencontres, le quarterback a totalisé 5 touchdowns sans aucune interception. Certes, les rencontres se sont déroulées face à deux équipes qui sont en grande difficulté cette saison et qui se cherchent encore, mais le résultat est tout de même impressionnant. Sa note de 100.1 au niveau général en est la preuve et puis quel plaisir de voir, lors du MNF, Aaron Rodgers fait un comeback dans le quatrième quart-temps pour prendre la victoire au nez de ses adverses.

Ça fait quand même mal au cœur de voir Andrew Luck faire un très bon match alors que les Colts subissent une défaite une nouvelle fois de plus. Ce dimanche, face aux New York Jets, Andrew Luck est parvenu à compléter 23 passes pour 301 yards, 4 touchdowns et 3 interceptions. Et oui, parce que la performance pourrait être parfaite si le quarterback d’Indianapolis ne lançait pas autant d’interceptions qui viennent donner un avantage majeur à son adverse. Bien évidemment, dans une équipe où le jeu aérien occupe une grande place, il faut s’attendre à ce que cela arrive. Cependant, après ce qu’a vécu Luck et la mauvaise passe des Colts l’année dernière, il est tout de même agréable de voir que quelqu’un est encore là pour pouvoir faire avancer cette attaque toujours en difficulté.

J.J. Watt : cf. DPOY

CPOY potentiels: Aaron Rodgers, Andrew Luck, J.J. Watt.

 

S’il y a une anecdote à retenir de cette sixième semaine de saison, c’est bien la rouste monumentale des Titans face aux Ravens. Et quand je parle de rouste ce n’est pas forcément du score (0-21) mais du nombre de sacks qu’a pris Marcus Mariota. Le moins que l’on puisse dire c’est que la défense de Baltimore était bien présente ce week-end et que les appels du coordinateur défensif Don Martindale étaient les bons à chaque fois. Que ce soit au niveau du backfield défensif ou du front seven, la défense des Ravens n’a pas épargné Mariota. Au cours du match, ce sont 11 sacks qui ont été réalisés sur le quarterback de Tennessee, un record pour la franchise et qui a failli atteindre le record actuel de la ligue (12). Pas étonnant non plus, venant de la défense numéro une de la ligue sur le nombre de yards et de points autorisés.

Assistant coach potentiel : Don Martindale.

Une pensée sur “FirstDown Awards – Week 6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *