Preview SNF Week 3 – Patriots @ Lions

Pour ce troisième SNF de la saison les Patriots de la Nouvelle-Angleterre se déplacent à Detroit pour y affronter des Lions en quête de férocité. La pression est de mise pour la franchise du Michigan puisqu’une défaite anéantirait leurs chances d’atteindre les playoffs. De plus, il est difficile d’imaginer les Patriots perdre deux fois de suite surtout si la défense des Lions est privée de Darius Slay. Pour la petite anecdote c’est la première fois depuis 2010 que les hommes de Belichick font le déplacement à Detroit.

Le point sur les absences :

Coté Lions :

Out : Andrew Donnal (OL)

Questionable : Ezekiel Ansah (DE), Eli Harold (LB), Marvin Jones Jr (WR), T.J Lang (G), Michael Roberts (TE), Darius Slay (CB)

Coté Patriots :

Out : Jacob Hollister (TE)

Doubtful : Patrick Chung (S), Trey Flowers (DE)

Questionable : Marcus Cannon (T), Keion Crossen (CB), Nate Ebner (S), Josh Gordon (WR), Eric Rowe (CB)

Suspendu : Julian Edelman (WR)

Malgré le fait que ces deux équipes se rencontrent en moyenne tous les quatre ans, elles se connaissent en réalité assez bien. Pour cause, la signature de l’ex-coordinateur défensif des Patriots Matt Patricia à la tête des Lions. Après six années dans le Massachussetts, Patricia est probablement le coach le plus à même de contrer Belichick. Mais cela veut aussi dire inversement que Belichick et Brady savent à quoi s’attendre et personne n’est capable de s’adapter aussi bien au jeu de ses adversaires que les Patriots.

Sur leurs 11 dernières confrontations les Patriots se sont imposés à sept reprises. Leur dernière défaite remonte à novembre 2000 sur un score de 34 à 9, match marqué par les débuts de Tom Brady. Le quarterback de 41 ans peut améliorer son record personnel avec une 225e victoire. Seul le kicker Adam Viniateri le précède avec une petite longueur d’avance. De plus, Brady pourrait en cas de victoire atteindre sa 90e victoire à l’extérieur, Peyton Manning occupant la deuxième place avec 85 victoires. Enfin, jolie statistique pour le président des Patriots Robert Kraft qui, toujours en cas de victoire, atteindrait la barre symbolique des 300 victoires. Il a donc l’opportunité d’aller chercher ce jalon qui lui offrirait la place du président ayant atteint les 300 succès les plus rapides soit en 25 saisons et 431 matchs à la tête de l’organisation. Derrière lui siègent Pat Bowlen des Broncos (300 victoires en 30 saisons et 501 matchs) et Al Davis des Raiders (300 victoires en 31 saisons et 495 matchs). De quoi ajouter un peu de piment à cette rencontre !

Les trois principaux faits à suivre :

-> L’attaque des Patriots VS la défense de Patricia

Lorsque Matt Patricia coordonnait la défense chez les Patriots, celle-ci encaissait souvent des yards mais pas de points. Dans ses deux premiers matchs à la tête des Lions ce fut l’inverse. Belichick a donc deux solutions face à lui : jouer comme d’habitude sur des passes courtes ou s’adapter à la défense de Detroit pour user de leurs faiblesses. Toutefois avec huit sacks en deux matchs les Lions sont actuellement troisièmes de la ligue, de quoi mettre la pression sur Brady et sa ligne offensive assez fragile. Néanmoins si Patricia doit faire sans son cornerback Darius Slay le match pourrait alors prendre une toute autre tournure.

-> Matthew Stafford

Après avoir été intercepté à quatre reprises lors du match d’ouverture contre les Jets, le quarterback des Lions a su rebondir le week-end dernier contre les 49ers avec 347 yards, 3 TD et aucune interception. Sur les deux dernières saisons Stafford est parvenu a améliorer son jeu de passe en réduisant considérablement les interceptions. Sa contre-performance face aux Jets peut donc être perçue comme une simple erreur de parcours. Cependant il ne dispose que d’un seul match d’expérience contre les Patriots de Belichick, une défaite 34-9 en 2014. Reste donc à voir si Stafford sera dans un grand soir pour venir à bout de New England.

-> Les débuts de Josh Gordon

Ce match est peut-être l’occasion de voir les débuts de Gordon sous ses nouvelles couleurs. Après avoir été échangé en début de semaine contre un cinquième tour de draft, le receveur vient renforcer une attaque des Patriots fortement limitée avec l’absence de Julian Edelman. Gordon vient s’ajouter à la longue liste des joueurs qui n’ont pas été à la hauteur des attentes avant d’exploser sous Belichick. La question est maintenant de savoir si les Patriots seront capables de remettre Gordon sur les bons rails. Depuis qu’il a mené la NFL avec 1646 yards en 14 matchs lors de la saison 2013, le receveur a seulement joué 11 petits matchs en raison de multiples suspensions pour usage de substances illicites. Aujourd’hui apte à jouer il peut devenir une énième arme fatale de Brady mais ses cinq années de disette laisseront le temps comme seule et unique réponse.

La clé du match : Matt Patricia

Après six années sous les ordres de Belichick, il possède les armes pour remporter ce match. Toutefois il va falloir être fort, surtout si l’absence de Darius Slay est confirmée, et voir outre les écrans de fumée soigneusement mis en place par Belichick et McDaniels. Un beau duel qui voit s’affronter deux anciens collègues qui ont travaillé ensemble, remportant deux Super Bowl durant leur association. En revanche, s’il ne parvient pas trouver de solutions pour tenir le match, nul doute que les Patriots devraient gagner sans grande difficulté.

Le pronostique : victoire des Patriots 28 à 16.

Match à suivre dès 2h20 sur les antennes de BeIN Sports et sur notre compte Twitter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *