Rookies Watch – Week 1

Chaque semaine retrouvez notre rubrique Rookies Watch afin de suivre les performances des rookies de cette année.
Vous pouvez retrouvez notre rubrique Awards avec les candidats pour les récompenses individuelles ici.

 

Sam Darnold (QB) – New York Jets

Dès sa première action Sam Darnold s’est fait intercepter, et le pire se profilait pour les Jets après le mauvais début de match du jeune quarterback.
Mais Darnold a su se reprendre et ramener les siens vers la victoire avec un match de grande qualité malgré l’interception. Sa mobilité dans la poche est impressionnante, il ne semble pas en panique sous pression.
Le jeune QB devra confirmer sa prestation lors des prochains matchs, afin d’enlever tous les doutes sur ses capacités et montrer qu’il est bien le leader que cherchaient les Jets depuis tant d’années.

Stats : 16/21, 198 yards, 2 touchdowns, 1 interception.

Phillip Lindsay (RB) – Denver Broncos

Il fut une surprise du Week 1, en effet Phillip Lindsay est auteur d’un match de grande envergure face à la défense des Seahawks.
Autour de plusieurs belles courses mais également d’un touchdown en début match, le jeune running back nous a montré qui faudra compter sur lui cette saison. Il pourrait former un duo impressionnant avec le rookie Royce Freeman, lui aussi auteur d’un beau match.

Stats : 15 courses, 71 yards et 2 réceptions, 31 yards, 1 touchdown.

Saquon Barkley (RB) – New York Giants

Le jeune RB a eu du mal face à la défense des Jaguars, mais dans le 4e quart temps, un TD exceptionnel a été la preuve des capacités de Saquon Barkley.
Sur les 3 premiers quart temps, Barkley a couru pour zéro gain ou a perdu des yards sur 5 de ses 18 courses face à une défense très tenace. Mais sa capacité de séparation sur n’importe quelle action a sauvé son match.
Il ne faut pas oublier de préciser qu’il n’est pas aidé par sa ligne offensive.

Stats : 18 courses, 101 yards, 1 touchdown et 2 réceptions, 22 yards.

Will Dissly (TE) – Seattle Seahawks

La grosse surprise du Week 1. Alors que les Seahawks ont perdu les TE Jimmy Graham et Luke Willson, il semblerait que Russell Wilson ait trouvé son nouveau jouet. Dissly n’a eu que 3 réceptions, mais il a été visé 5 fois par son QB. Et le rookie a pu montrer qu’il était capable d’être explosif avec une moyenne de 35 yards par réception, dont la plus longue pour 66 yards.

Stats : 3 réceptions, 105 yards, 1 touchdown.

Quenton Nelson (OG) – Indianapolis Colts

Malgré un match en demi-teinte, Quenton Nelson nous a montré qu’il pourrait faire partie des meilleurs joueurs à son poste dans les années à venir.
Mis à part quelques erreurs, le jeune joueur a su nous montrer sa capacité à protéger son quarterback notamment face l’un des meilleurs pass rushers, Geno Atkins.
Une bonne chose pour les Colts, qui n’ont pas hésité à le choisir très tôt dans la draft.

 

Denzel Ward (CB) – Cleveland Browns

Pour sa première en NFL Denzel ne s’est pas raté. En effet le jeune conerback a sorti le grand jeu face aux Steelers de Pittsburgh. Il a montré que l’avoir sélectionné avec le 4e choix n’était pas si fou que ça.
Auteur de deux interceptions et 3 passes déviées, le jeune joueur a su marquer les esprits.
De plus pour sa première, Denzel Ward a eu le droit d’affronter l’un des meilleurs receveurs de ligue, Antonio Brown, contre lequel il a perdu un duel, qui a certes conduit à un touchdown. 

Stats : 2 interceptions, 3 passes déviées, 6 tackles (2 solo).

Mike Hughes (CB) – Minnesota Vikings

Quand les Vikings ont utilisé leur 30e choix pour sélectionner le CB Mike Hughes, cela ne semblait pas la meilleure idée avec un secondary déjà bien rempli, et une ligne offensive en manque de profondeur. Mais quand Trae Waynes est sorti sur blessure, le jeune rookie a su faire un impact sur la rencontre.
Un pick six en interceptant Jimmy Garoppolo a bien aidé les Vikings à se défaire des 49ers dimanche. Hughes a pu jouer 78.8% des snaps, et il a pu ajouter 3 passes déviées à sa ligne de stats dans un match plein.

Stat : 1 interception, 3 passes déviées, 3 tackles (3 solo), 1 TD.

Fred Warner (LB) – San Francisco 49ers

On peut dire que pour une première, Fred Warner s’est montré très actif sur le terrain. Avec 11 plaquages solo le jeune linebacker nous a montré l’étendue de son talent face à l’attaque des Vikings.
Une bonne chose pour les 49ers qui attendent le retour de Reuben Foster, ce qui pourrait donner un duo intéressant.

Stats : 12 tackles (11 solo), 1 tackle for loss, 1 passe déviée, 1 hit sur le QB.

Derwin James (S) – Los Angeles Chargers

Alors que les Chiefs n’ont pas eu de mal face à une défense privée de Joey Bosa, le rookie Derwin James a pu montrer sur quelques actions qu’il a un énorme potentiel. Capable de couvrir mais aussi d’être une présence importante dans la “boîte”, James pourrait être un couteau suisse dans la défense des Chargers. Si il est utilisé correctement, il est clair qu’il pourrait s’envoler avec le titre de rookie défensif de l’année.

Stats : 3 tackles (2 solo), 1 sack, 2 passes déviées, 1 hit sur le QB.

Tremaine Edmunds (LB) – Buffalo Bills

Les Bills se sont fait démolir par les Ravens. Mais le jeune rookie Tremaine Edmunds fut un point extrêmement positif de cette rencontre. En effet le LB était absolument partout, comme le montre sa fiche de stats. Sa capacité à arrêter la course pourrait être un atout important pour une défense qui aura besoin d’être au top si les Bills veulent éviter de rejoindre les Browns 2017. Mais Edmunds est aussi une force dans le pass rush, et avec Matt Milano le duo devrait faire du bien à Buffalo.

Stats : 7 tackles (3 solo), 1 tackle for loss, 1 sack, 2 passes déviées, 1 fumble forcé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *