Un Week-End dans la ligue (Semaine 1)

Comme chaque semaine cette rubrique vous résume les faits marquants de chaque rencontre de la nuit de jeudi à celle de lundi. Blessures, galères, déclarations, surprises retrouvez en quelques lignes ce qu’il ne fallait pas rater. 

Atlanta Falcons (0-1) @ Philadelphia Eagles (1-0) : 18-12

Les Eagles ont digéré le Titre : Les champions en titre ont eu l’honneur de lancer cette saison à domicile. Et rien ne semble avoir changé à Philadelphia. La Défense n’a autorisé que 12 points, Nick Foles a fait du Nick Foles (19/34, 117 Yards) et Doug Peterson a gardé son audace. Du très positif pour commencer. 

En cadeau la spéciale « Philly Philly » avec un air de déjà vu :

Les Falcons démarrent comme ils ont terminé : L’efficacité dans la red-zone est un lointain souvenir du côté d’Atlanta avec une nouvelle fois une incapacité chronique à convertir les drives ou les troisièmes tentatives (26% de troisièmes tentatives réussies ). Et pourtant Steve Sarkisian (Coordinateur Offensif) avait promis du changement… Pas sûr que Dan Quinn soit patient.

Keanu Neal out pour la saison : Rupture du ligament croisé du genou pour le Safety d’Atlanta et fin de saison prématurée. Une grosse perte pour la Défense géorgienne. 

Buffalo Bills (0-1) @ Baltimore Ravens (1-0) : 3-47

Un Blow Out d’entrée : Les Ravens n’ont pas eu à forcer pour se défaire de bien pâles Bills totalement inoffensifs (153 yards, 70 yards à la passe, 13% de third down). Impossible d’espérer quoi que ce soit pour les Bills cette saison avec ce genre de prestation. 

Nathan Peterman est un bust : L’homme a l’origine de l’éviction de Tyrod Taylor de l’effectif des Bills à joué enfin semble-t-il. Lors de sa première rencontre NFL la saison dernière il avait lancé 5 interceptions, cette fois seulement 2 pour un total de 5/18 et 24 yards. 

Le rookie Josh Allen titulaire la semaine prochaine ?

Joe Flacco auteur d’une belle prestation : Joe Flacco avait une certaine pression avant d’aborder cette rencontre après la Draft de Lamar Jackson et la bonne pré saison du Rookie. Mais le QB vétéran a répondu à la confiance du coach avec un match très solide ( 25/34, 236 yards, 3TDs)

Pittsburgh Steelers (0-0-1)  @ Cleveland Browns (0-0-1) : 21-21

Les Browns étaient si près : S’il y a bien une chose que l’on ne peut reprocher aux Browns c’est bien de se battre jusqu’au bout. Après avoir été menés toute la rencontre, les Browns derrière un excellent Myles Garrett et le rookie Denzel Ward sont revenus pour arracher la prolongation. Dommage pour eux, leur Kicker à tremblé. 

Josh Gordon est un formidable receveur : Josh Gordon a parfois la tête ailleurs que sur le terrain mais que c’est dommage quand l’on voit le genre de réceptions qu’il est capable de sortir en toute fin de match pour ramener son équipe à égalité. On ne peut que lui souhaiter le meilleur pour cette saison. 

Les Steelers démarrent mal : Un match nul à Cleveland, pas sûr que les Steelers avaient prévu ce résultat. Il n’y a qu’à voir la tête de Mike Tomlin en fin de rencontre pour en être persuadé. 

James Conner : Le running back avait pour mission de remplacer LeVeon Bell en conflit avec ses dirigeants. 135 yards, 2 Tds en 31 portés. Mission accomplie ? 

Cincinnati Bengals (1-0) @ Indianapolis Colts (0-1) : 34-23

Les Colts avaient pourtant le match en main : 23 à 17 avant d’aborder le dernier quart temps pour les Colts et une rencontre jusque-là maîtrisée par les locaux. Mais décidément les Colts n’aiment pas être devants dans le quatrième quart. 

La seconde mi-temps fatale pour Indianapolis : 17-0 pour les Bengals dans le quatrième quart temps pas besoin d’en rajouter beaucoup plus. 

Encore un peu de travail pour Andrew Luck : Andrew Luck est de retour après sa longue convalescence et Andrew Luck est un top player. 

La preuve ? Le premier Touchdown de la rencontre marqué après une passe lumineuse.

Malheureusement pour lui d’habitude si clutch, il n’a pas réussi cette fois à ramener sa franchise et s’est même fait intercepter pour un pick 6 dans les dernières secondes. Encore un peu de travail donc mais de l’espoir pour tous les fans des Colts. 

John Ross a enfin scoré : L’ancien receveur de l’université de Washington, cible des foudres de son coach, a enfin inscrit un Touchdown qui a fait le plus grand bien à sa franchise. 

Tennessee Titans (0-1) @ Miami Dolphins (1-0) : 27-20 

La rencontre la plus longue depuis 1970 : 7h10 c’est la durée totale de cette rencontre. En cause les orages qui se sont abattus sur la Floride. 

Les Dolphins ont profité de la pause pour prendre l’ascendant : Autant le dire, avant la pause, il n’y avait pas grand-chose à se mettre sous la dent. Mais la coupure a fait du bien aux Dolphins qui ont su profiter des erreurs de leur adversaire pour finalement s’imposer. Au moins un point positif pour leurs supporters qui sont restés 7h10 au stade.

Marcus Mariota auteur d’une des pires rencontre de sa carrière : De mémoire on n’avait jamais vu Marcus Mariota en aussi grande difficulté face à une équipe aussi moyenne que sont les Dolphins. Avec un pauvre 9-16, 103 yards et 2 interceptions et une rencontre conclut par une blessure : Un match à oublier pour Mariota.

San Francisco 49ers (0-1)@ Minnesota Vikings (1-0): 16-24

Kirk Cousins va bien : Pas besoin de temps d’adaptation pour le nouveau QB des Vikings auteur d’une prestation très solide ( 20/36, 244 yards, 2 TDs). Avec lui les Vikings peuvent aller très très loin. 

Et que dire de La Défense : Plus besoin de présenter cette escouade tant elle domine depuis trois saisons. La définition de l’abnégation : Harrison Smith

Trop d’erreurs pour les 49ers pour espérer : Les 49ers n’ont jamais vraiment été dans le match et le score est plutôt trompeur. Trop d’erreurs pour les Californiens et leur QB Jimmy Garoppolo pour inquiéter une équipe aussi complète que les Vikings. 

Houston Texans (0-1) @ New-England Patriots (1-0) : 20-27

Tom Brady – Rob Gronkowski tout est dit : 26/39, 277 yards, 3TDs, 1 Int pour le premier et 7 receptions, 123 yards, 1 Td pour le second mais surtout un sentiment de toute puissance retrouvé pour les Pats. Attention l’AFC pourrait vite être privée de suspense. 

Deshaun Watson dans le dur : Attention à ne pas tirer de conclusions hâtives sur le niveau de Watson après sa terrible blessure la saison dernière. Mais le QB a eu beaucoup de mal à trouver ses receveurs, agaçant même DeAndre Hopkins sur certaines actions. 

Encore du travail et l’on verra le Watson si brillant de la saison dernière. 

Jeremy Hill out pour la saison :

Tampa Bay Buccaneers (1-0) @ New-Orleans Saints (0-1) : 48-40

Celle-là on ne l’avait pas vu venir : Que celui qui a parié sur une victoire de Tampa sans Jameis Winston au Superdome se lève. 

Ryan Fitzpatrick MVP : Que celui qui dit avoir parié sur un match à 417 yards et 4 TDs de Fitzpatrick arrête de mentir. Un match fabuleux de bout en bout pour le QB. 

Les Saints devront faire beaucoup mieux : Journée porte ouverte du côté des Saints avec une défense pourtant sensiblement identique à la saison précédente. Simple accident ? Attendons la Week 2 pour se faire une idée. 

Jacksonville Jaguars (1-0)@ New-York Giants (0-1) : 20-15

De La Défense, de La Défense et encore de La Défense : Les Jaguars ont officiellement la meilleure défense en AFC et les Giants la pire ligne offensive en NFC. Difficile de marquer des points dans ces conditions. 

Saquon Barkley a dû s’imposer : À l’image de sa ligne Saquon Barkley a dû se battre durant toute la rencontre et il a été malmené par des Jags qui avaient à cœur de lui souhaiter la bienvenue. 

Mais en une action on a pu constater que ce joueur avait quand même quelque chose d’un troisième choix de Draft. 

Kansas City Chiefs (1-0) @ Los Angeles Chargers (0-1) : 38-28

Tyreek Hill était en folie : 7 receptions, 169 yards, 2 TDs en étant ciblé 8 fois. La Défense des Chargers en fait encore des cauchemars. 

Patrick Mahomes aussi d’ailleurs : Titulaire avec les Chiefs après le départ d’Alex Smith, Mahomes (15/27, 256 yards,  4TDs) a montré qu’il avait un bras solide. Coaché par Andy Reid un pari qui pourrait s’avérer gagnant. 

Les Chargers n’aiment vraiment pas les débuts de saison : 0-4 pour démarrer la saison dernière et déjà une défaite à (domicile). On ne change pas à Los Angeles.

Joey Bosa n’a pas joué : Il faut dire que la Défense était privée de Joey Bosa, blessé, de quoi laisser Patrick Mahomes tranquille toute la soirée. 

Washington Redskins (1-0) @ Arizona Cardinals (0-1): 24-6

Une balade de santé pour les Redskins : Un match très tranquille pour Washington qui a rapidement pris les devants du côté de Glendale et n’a jamais été inquiété. 

Adrian Peterson a convaincu : Le vétéran a été bon derrière un Alex Smith auteur d’un match à la Alex Smith. Une attaque équilibrée du côté de Washington. Surtout que les Redskins peuvent compter sur un vrai comité de coureurs (429 yards). Attention à la surprise en NFC East.

We Want Josh Rosen : Sam Bradford a été incapable de s’en sortir face à la Défense de Washington. À ce rythme, Josh Rosen devrait être plus rapidement que prévu titulaire. 

Dallas Cowboys (0-1) @ Carolina Panthers (1-0): 16-8

Les Cowboys inoffensifs : 8 points inscrits en toute fin de rencontre. Emballez c’est pesé pour des Cowboys méconnaissables pour le plus grand plaisir de DEZ BRYANT

Greg Olsen sorti sur blessure : Le Tight End des Panthers est sorti après avoir ressenti une douleur au pied. De mauvaise augure quand l’on sait que c’est le même pied qui a été opéré la saison dernière. 

Carolina tranquille : Finalement c’est une victoire plus que tranquille pour Carolina et il faudra attendre une opposition d’un autre calibre pour savoir si Cam Newton et consorts sont vraiment de retour au plus haut niveau. 

Seattle Seahawks (0-1) @ Denver Broncos (1-0): 24-27

La ligne des Seahawks cherche encore Von Miller : 5 sacks pour les Broncos dont 3 pour le seul Von Miller, la ligne des Seahawks était dépassée de tous les côtés. La saison va être longue pour Russell Wilson. 

Annonce ; Broncos cherchent QB : 3 TDs pour 3 Interceptions. On ne sait plus quoi penser des QBs des Broncos.

Finalement les Broncos s’imposent à domicile et mettent à la lumière toutes les faiblesses des Seahawks notamment défensives cette saison. 

Chicago Bears (0-1) @ Green Bay Packers (1-0): 23-24

Aaron Rodgers est éternel : Un drive pour donner l’avantage … Aaron Rodgers sur le terrain sur une jambe… N’en dites pas plus.

Et dire que les Raiders ont échangé Khalil Mack : Pour sa première avec les Bears le Défensive End était absolument partout. Bravo aux dirigeants des Bears qui n’ont pas hésité à lui donner le contrat qu’il mérite. Pour ceux des Raiders c’est une autre histoire. 

Il faudra aussi compter sur les Bears : Et si les Bears étaient la surprise en NFC. Pourquoi pas à condition que Trubisky soit à la hauteur. Pas encore gagné mais pourquoi pas …

New-York Jets (1-0) @ Détroit Lions (0-1): 48-1

Heureusement un spécialiste de la défense est arrivé : Matt Patricia, ancien Coordinateur défensif des Patriots est donc le nouveau Head Coach des Lions pour « apporter de la stabilité ». 48 points plus tard on va attendre la semaine 2 pour la stabilité. 

Sam Darnold intercepté sur sa première passe en carrière : Pas de tour de chauffe pour le rookie auteur d’une passe horrible interceptée et retournée pour un Pick 6. La suite est bien meilleure avec un total de 16/21, 198 yards et 2 TDs. 

Detroit pas vraiment les pieds sur terre : Concéder 169 yards au sol est une chose mais en gagner seulement 39 en est une autre.
Impossible de rivaliser dans ces conditions pour les Lions. 

Jamal Adams auteur de sa premiere interception. Considéré comme l’un des meilleurs défenseurs de la Draft 2017, le Safety a connu sa première interception, sûrement la première d’une longue liste. 

 

Los Angeles Rams (1-0) @ Oakland Raiders (0-1) : 33-13

Take Care Derek : 303 yards un total plus qu’honorable pour le QB, mais pour O Td et surtout 3 interceptions c’est beaucoup moins bien. Au moins les Raiders peuvent le payer, et il a envie d’être à Oakland. Tant mieux …

La variation Maitre mot des Rams : Pas moins de 4 receveurs avec au moins 3 réceptions et un Todd Gurley impliqué, les Rams ont su varier même dans la difficulté. 

Marshawn Lynch est un tracteur : Pas besoin de l’expliquer il faut juste regarder.

 

 

Anthony Colombel

Rédacteur spécialisé dans la NFC West.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *