Décompte jusqu’au NFL Kickoff – Les meilleurs joueurs de l’histoire par numéro – #19

Chaque jour jusqu’au début de la saison de NFL, nous vous proposons de revenir sur les meilleurs joueurs de l’histoire de la NFL ayant porté un numéro particulier. Ce numéro correspondra à chaque fois au nombre de jours restants avant le match Philadelphia Eagles – Atlanta Falcons le 7 septembre au Lincoln Financial Field. Aujourd’hui le numéro 19.

Attention, l’ordre d’apparition dans la liste ne vaut pas comme classement entre les joueurs.

Lance Alworth

Image result for lance alworth

Il porte un nom digne d’un Lord britannique, et Alworth fait définitivement partie de la noblesse de la NFL. Sélectionné a la fois en NFL et AFL, à l’époque ou les deux ligues se livraient une lutte sauvage, il opta, de façon surprenante, pour rejoindre San Diego et l’AFL.

Lance Alworth fut, de 1963 à 1969, le receveur le plus prolifique de cette ligue, obtenant de Sports Illustrated le sobriquet de « Top Pro Receiver ». Ses statistiques déclinèrent au tournant de la nouvelle décennie, et il fut échangé aux Cowboys en 1971.

L’évènement lui porta néanmoins chance, puisqu’il remporta avec Dallas le Super Bowl VI, inscrivant même un touchdown, sur une passe du légendaire Roger Staubach. Durant sa carrière, il explosa le record de saisons à 1000 Yards de réception (7, le précèdent record était de 3), record qu’il retint jusqu’à l’émergence d’un certain Jerry Rice. Il fut le premier joueur ayant été membre de l’AFL à accéder au Hall of Fame, en 1978. Celui qui fit son discours d’intronisation fut son ancien coach aux Chargers, et accessoirement le propriétaire des Raiders, Al Davis.

Draft : 2ème tour – 9ème choix en 1962 par les Oakland Raiders (draft AFL)

Équipes :

  • San Diego Chargers (1962–1970)
  • Dallas Cowboys (1971–1972)

Accolades :

  • Super Bowl champion (VI)
  • AFL champion (1963)
  • 7× AFL All-Star (1963–1969)
  • 6× First-team All-AFL (1963–1968) // Second-team All-AFL (1969)
  • AFL Player of the Year (1963)
  • 3× AFL receiving yards leader (1965, 1966, 1968)
  • 3× AFL receptions leader (1966, 1968, 1969)
  • 3× AFL receiving touchdowns leader (1964–1966)
  • NFL 75th Anniversary All-Time Team
  • Hall of Famer (1978)

Stats :

  • 10 266 yards de réception
  • 85 TDs de réception

 

Johnny Unitas
Image result for johnny unitas
(Crédits : Al Messerschmidt – Associated Press)

Affublé d’un nom qui se devait de rentrer dans l’histoire, John Constantine Unitas fut sélectionné par les Steelers à sa sortie de l’Université de Louisville, et fut promptement…licencié avant d’avoir joué un snap pour eux.

Il joua dans une équipe semi-professionnelle pendant quelques mois, avant d’atterrir chez les Colts en 1956 après un essai concluant avec eux. Pour la petite histoire, il dut emprunter de l’argent a des amis afin de payer l’essence nécessaire pour se rendre dans le Maryland.

Unitas ne devint titulaire qu’en 1957, et fut voté MVP de la Ligue (rien que ça). En 1958, il remporta, après prolongations (la première fois dans l’histoire de la Ligue) le championnat face aux Giants, le match étant surnommé « Le Plus Grand Match Jamais Joué ». Il répéta l’exploit en 1959 et fut une nouvelle fois voté MVP, tout comme en 1964 ou, cette fois, il dut s’incliner en finale face aux Browns (si si, Cleveland). Le nombre de blessures commença à dérailler la carrière d’Unitas, qui ne joua qu’une partie de la saison 1968, qui se clôtura par la fameuse défaite face aux Jets de Joe Namath au Super Bowl III. Il remporta tout de même un titre durant le Super Bowl V et une victoire face aux Cowboys, match qu’il ne put finir pour cause de…côtes cassées. Il termina sa carrière à San Diego en tant que mentor du jeune Dan Fouts. Il fut le premier QB de l’histoire à inscrire 30 TDs a la passe en une saison, et il lança un TD pendant 47 matches consécutifs, une série brisée seulement en 2012 par Drew Brees. Il s’opposa fermement au départ des Colts de Baltimore à Indianapolis, et a jusqu’à son décès insista pour qu’il ne soit décrit uniquement que comme appartenant aux Baltimore Colts. Il fut très marqué physiquement par les nombreux coups qu’il a reçu sur les terrains, et passa une bonne partie de sa vie d’après-football pratiquement incapable d’utiliser son bras droit.

Draft : 9ème tour- 102ème choix en 1955 par les Pittsburgh Steelers

Équipes

  • Baltimore Colts (1956–1972)
  • San Diego Chargers (1973)

Accolades

  • Super Bowl champion (V)
  • 3× NFL champion (1958, 1959, 1968)
  • 10× Pro Bowl (1957–1964, 1966, 1967)
  • 5× First-team All-Pro (1958, 1959, 1964, 1965, 1967) // 3× Second-team All-Pro (1957, 1960, 1963)
  • 3× AP NFL Most Valuable Player (1959, 1964, 1967)
  • 3× Bert Bell Award (1959, 1964, 1967)
  • NFL Man of the Year (1970)
  • 4× NFL passing yards leader (1957, 1959, 1960, 1963)
  • 4× NFL passing touchdowns leader (1957–1960)
  • NFL 1960s All-Decade Team
  • NFL 75th Anniversary All-Time Team
  • Hall of Famer (1979)

Stats

  • 40 239 yards à la passe
  • 290 TDs à la passe

 

par Alexandre Thomasson

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *