Décompte jusqu’au NFL Kickoff – Les meilleurs joueurs de l’histoire par numéro – #45

Chaque jour jusqu’au début de la saison de NFL, nous vous proposons de revenir sur les meilleurs joueurs de l’histoire de la NFL ayant porté un numéro particulier. Ce numéro correspondra à chaque fois au nombre de jours restants avant le match Philadelphia Eagles – Atlanta Falcons le 7 septembre au Lincoln Financial Field. Aujourd’hui le numéro 45.

Attention, l’ordre d’apparition dans la liste ne vaut pas comme classement entre les joueurs.

Kenny Easley

Image result for kenny easley

Kenny Easley connut une carrière courte mais bien remplie. Sélectionné au premier tour en 1981 par les Seahawks, l’ancien safety de UCLA a connu en 7 saisons 4 nominations All-Pro ainsi qu’une nomination en tant que Second-Team All-Pro lors de sa dernière année.

Il est très vite devenu un titulaire incontournable au sein de la défense de Seattle, et reçut même en 1984 le titre de joueur défensif de l’année en NFL, une première pour un safety depuis 1973.

Ses dernières années de carrière furent marquées par les blessures, et en 1987 une grève raccourcit la saison. Easley agit en leader pour la mener et demander de meilleures compensations à la NFL. Ses relations avec les Seahawks se détériorent alors grandement et les dirigeants de la franchise cherchent activement à l’échanger contre un QB, voyant Easley plutôt en fin de carrière.

En avril 1988, Kenny Easley est échangé aux Arizona Cardinals en échange du QB Kelly Stouffer. Mais lors de la visite médicale, un syndrome néphrotique est diagnostiqué, l’échange doit être annulé. Les Seahawks décident d’échanger des choix de draft pour tout de même récupérer Stouffer alors qu’Easley est forcé d’annoncer sa retraite.

S’ensuit un combat judiciaire entre Kenny Easley et les Seahawks, le premier accusant les médecins des seconds de l’avoir gavé de médicaments il y a de cela plusieurs années afin qu’il puisse jouer un match avec une cheville qui n’était pas en état. Le contentieux sera finalement résolu en-dehors des tribunaux mais la rupture est consommée entre les deux parties.

Ce n’est qu’avec un changement de propriétaires et l’arrivée du co-fondateur de Microsoft Paul Allen en 1994 qu’Easley se réconciliera avec la franchise. Paul Allen avait en effet proposé à Easley d’entrer dans le Ring of Honor des Seahawks et qu’aucun autre joueur n’y accéderait tant qu’il n’y serait pas.

Kenny Easley entrera finalement au Hall of Fame en 2017.

Draft : 1er tour – 4ème choix en 1981 par les Seattle Seahawks

Équipes :

  • Seattle Seahawks (1981–1987)

Accolades :

  • 5× Pro Bowl (1982–1985, 1987)
  • 4× First-team All-Pro (1982–1985) // Second-team All-Pro (1987)
  • Defensive Player of the Year (1984)
  • NFL 1980s All-Decade Team
  • Hall of Famer (2017)

Stats :

  • 8 sacks
  • 32 interceptions

 

Emlen Tunnell
Image result for emlen tunnell
(Crédits : NFL Films)

Alors defensive back à l’université de Toledo en 1942, Emlen Tunnell subit une fracture du cou en octobre de cette saison-là. Cette blessure l’empêche de s’enrôler comme il le souhaitait dans l’US Army et la Navy en pleine Seconde Guerre Mondiale, mais il servira tout de même au sein du corps des Gardes-Côtes.

Son sauvetage de deux matelots, d’abord lors d’une attaque de torpille japonaise en avril 1944, puis lors d’une chute d’un de ces matelots en 1946 lui vaudra une médaille de Sauvetage, et en décembre 2017 le corps des Garde-Côtes a annoncé vouloir baptiser un de leurs nouveaux navires de patrouille au nom d’Emlen Tunnell.

Lors de son retour à la vie civile en 1946, Tunnell ira étudier et jouer à l’université d’Iowa. Il quittera l’université en 1948 pour tenter de gagner sa vie. Il signe alors avec les New York Giants après avoir demandé un essai à Jack Mara, fils du fondateur de la franchise. Emlen Tunnell devient alors le premier joueur africain-américain à signer et jouer pour les Giants.

Tunnell restera 11 saisons à New York, et c’est là-bas qu’il obtiendra l’ensemble de ses 6 nominations All-Pro, 8 de ses 9 nominations au Pro Bowl, ainsi que son premier titre NFL.

En 1959, Vince Lombardi, jusqu’alors coordinateur offensif des Giants, devient head coach des Green Bay Packers, et l’une de ses premières actions est d’acheter les droits d’Emlen Tunnell.

Le rôle de Tunnell avec Green Bay est alors moins important sur le terrain que celui qu’il avait au sein des Giants. En-dehors des terrains cependant, Emlen Tunnell sert de tuteur aux jeunes pousses des Packers.

Ses 79 interceptions au total dans sa carrière restèrent un record en NFL jusqu’en 1979 lorsque Paul Krause le dépassa pour finalement atteindre 81 interceptions. Tunnell détient encore aujourd’hui la seconde place du classement.

Emlen Tunnell est décédé en 1975 à l’âge de 51 ans, 8 ans après son introduction au Hall of Fame.

Draft : N/A

Équipes

  • New York Giants (1948–1958)
  • Green Bay Packers (1959–1961)

Accolades

  • 2× NFL champion (1956, 1961)
  • 9× Pro Bowl (1950–1957, 1959)
  • 6× First-team All-Pro (1949, 1951, 1952, 1954–1956)
  • NFL 1950s All-Decade Team
  • Hall of Famer (1967)

Stats

  • 79 interceptions
  • 2 209 yards de retour de punts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *