Décompte jusqu’au NFL Kickoff – Les meilleurs joueurs de l’histoire par numéro – #85

Chaque jour jusqu’au début de la saison de NFL, nous vous proposons de revenir sur les meilleurs joueurs de l’histoire de la NFL ayant porté un numéro particulier. Ce numéro correspondra à chaque fois au nombre de jours restants avant le match Philadelphia Eagles – Atlanta Falcons le 7 septembre au Lincoln Financial Field. Aujourd’hui le numéro 85.

Attention, l’ordre d’apparition dans la liste ne vaut pas comme classement entre les joueurs.

Antonio Gates
(Crédits : Jake Roth – USA TODAY Sports)

Alors qu’Antonio Gates est toujours sans contrat pour la saison 2018, il est important de se souvenir de l’impact du TE sur l’histoire de la NFL depuis le début des années 2000.

Alors qu’il n’avait pas joué une seule minute de football américain lors de sa carrière universitaire, Gates dut renoncer à une carrière en NBA et choisit de se concentrer sur une possible carrière en NFL. Il organisa ainsi des essais où pas de moins de 19 équipes vinrent, mais c’est lors du premier entraînement privé, avec les San Diego Chargers, que ces derniers s’aperçurent du potentiel du TE et le signèrent aussitôt.

15 saisons plus tard, Gates est sûrement le meilleur TE de l’histoire des Chargers et fut souvent concurrent de Tony Gonzalez pour le titre de meilleur TE de la NFL durant leurs carrières respectives.

Après une saison 2003 un peu discrète, Gates devint titulaire et ne lâcha jamais véritablement sa place jusqu’à ce que Hunter Henry soit drafté en 2016.

Cible privilégiée de Drew Brees avant que celui-ci ne soit échangé aux Saints, il ne tarda pas à gagner la même place de choix avec le nouveau venu, Philip Rivers.

Avec la blessure récente de Henry, il n’est pas impossible que l’on assiste à un retour de Gates à Los Angeles cette saison. Mais si l’ancien joueur de Kent State décide de raccrocher les crampons, on peut s’attendre à le voir à Canton dans quelques années…

Draft : Undrafted en 2003

Équipes :

  • San Diego / Los Angeles Chargers (2003–2017)

Accolades :

  • 8× Pro Bowl (2004–2011)
  • 3× First-team All-Pro (2004–2006) // 2× Second-team All-Pro (2009, 2010)
  • NFL 2000s All-Decade Team

Stats :

  • 11 508 yards de réception
  • 114 TDs

 

Nick Buoniconti
(Crédits : AP)

L’un des membres de la mythique équipe des Dolphins de 1972, il n’est que normal de voir Nick Buoniconti sur cette liste. Ancien tackle défensif de Notre Dame, Buoniconti fut converti en linebacker une fois arrivé en professionnel chez les Boston Patriots.

Véritable légende de l’AFL avant sa fusion en 1970 avec la NFL, Buoniconti fut inclus dans l’équipe All-Time de cette ligue défunte.

Joueur infatigable, il fut le véritable capitaine de la défense qui mena les Dolphins à trois Super Bowls consécutifs, gagnant les deux derniers. En 1972, il était donc membre de la fameuse équipe de Miami qui alla toute une saison sans une seule défaite.

Nick Buoniconti entra au Hall of Fame en 2001 après de longues années d’attente.

Buoniconti est également connu par le grand public pour sa carrière d’avocat et notamment de dirigeant de l’US Tobacco. Il fut notamment l’un des pourfendeurs les plus véhéments des études scientifiques liant l’usage du tabac aux développements des cancers.

Draft : 13ème tour – 102ème choix en 1962 par les Boston Patriots

Équipes

  • Boston Patriots (1962–1968)
  • Miami Dolphins (1969–1974, 1976)

Accolades

  • 2× Super Bowl champion (VII, VIII)
  • 2× Pro Bowl (1972, 1973)
  • 6× AFL All-Star (1963–1967, 1969)
  • 5× first-team All-AFL (1964–1967, 1969) // 3× Second-team All-AFL (1962, 1963, 1968)
  • 2× Second-team All-Pro (1972, 1973)
  • American Football League All-Time Team
  • Hall of Famer (2001)

Stats

  • 32 interceptions
Jack Youngblood
(Crédits : NFL.com)

Une force incroyable pour son époque, l’ancien defensive end de l’université de Floride fut également un joueur d’une constance incroyable. Il a ainsi joué pendant 201 matchs consécutifs, un record pour les Rams. Ces derniers purent d’ailleurs profiter de Youngblood durant l’ensemble de sa carrière.

On ne saura jamais exactement combien de sacks a pu accumuler Youngblood (à cause de l’absence de comptage individuel pour cette stat jusqu’en 1982). Mais le Hall of Fame avance le chiffre de 151,5.

S’il a pu jouer dans le Super Bowl XIV lors de la saison 1979, Jack Youngblood n’eut cependant jamais l’occasion de soulever le trophée ultime.

Il fut introduit dans ce dernier la même année que Buoniconti, en 2001.

Draft : 1er tour – 20ème choix en 1971 par les Los Angeles Rams

Équipes

  • Los Angeles Rams (1971–1984)

Accolades

  • 7× Pro Bowl (1973–1979)
  • 5× First-team All-Pro (1974–1976, 1978, 1979) // 3× Second-team All-Pro (1973, 1977, 1980)
  • NFL 1970s All-Decade Team

Stats

  • 151,5 sacks (non-officiel)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *