Décompte jusqu’au NFL Kickoff – Les meilleurs joueurs de l’histoire par numéro – #86

Chaque jour jusqu’au début de la saison de NFL, nous vous proposons de revenir sur les meilleurs joueurs de l’histoire de la NFL ayant porté un numéro particulier. Ce numéro correspondra à chaque fois au nombre de jours restants avant le match Philadelphia Eagles – Atlanta Falcons le 7 septembre au Lincoln Financial Field. Aujourd’hui le numéro 86.

Attention, l’ordre d’apparition dans la liste ne vaut pas comme classement entre les joueurs.

Buck Buchanan
(Crédits : AP Photo)

Véritable légende de l’AFL, l’une des deux ligues co-existantes avant la fusion avec la NFL en 1970, Buck Buchanan restera également dans l’histoire comme un joueur mythique des Kansas City Chiefs.

En 13 saisons avec la franchise du Missouri, le defensive tackle aura permis aux Chiefs de remporter le seul Super Bowl de leur histoire en 1970, quelques années après avoir perdu le premier Super Bowl de l’histoire contre les Packers.

Connu pour sa vitesse, et sa capacité d’intimidation du QB adverse, Buck Buchanan était un spécialiste du contre des passes. Rien qu’en 1967 il fut ainsi auteur de 16 passes contrées.

Buchanan restera dans l’histoire également comme étant le premier joueur africain-américain à être drafté en tant que premier choix global de l’histoire du football américain professionnel.

L’ancien joueur de l’université de Grambling State dans l’Alabama fut enfin reconnu en 1990 par le Hall of Fame, mais il décédera tragiquement deux ans plus tard d’un cancer du poumon à l’âge de 51 ans.

Draft : 1er tour – 1er choix en 1963 par les Kansas City Chiefs (AFL Draft)

Équipes :

  • Kansas City Chiefs (1963-1975)

Accolades :

  • Super Bowl champion (IV)
  • 2× Pro Bowl (1970, 1971)
  • Second-team All-Pro (1971)
  • 2× AFL champion (1966, 1969)
  • 6× AFL All-Star (1964–1969)
  • 6× First-team All-AFL (1964–1969)
  • American Football League All-Time Team
  • Hall of Famer (1990)

Stats :

  • N/A*

* Les sacks ne furent comptabilisés en tant que statistique individuelle qu’à partir de 1982

Dante Lavelli
(Crédits : AP Photo)

Le surnom de Dante Lavelli, “Gluefingers”, explique en grande partie pourquoi ce joueur eut autant de succès dans les années 1950 alors que le professionnalisme se développait à peine pour le football américain. A l’instar de Buchanan avec les Chiefs, Dante Lavelli fut le joueur d’une seule franchise, les Cleveland Browns.

Pourtant, la carrière de Lavelli en tant que joueur de football américain professionnel était loin d’être acquise. Alors que le receveur ne joua que trois matchs universitaires avec Ohio State, Lavelli fut drafté par les Browns à la sortie de la Seconde Guerre Mondiale. Et Dante Lavelli fut lui-même enrôlé par l’armée américaine et il fut débarquement sur Omaha Beach le 6 juin 1944.

Mais le coach de Lavelli à Ohio State n’était autre qu’un certain Paul Brown, coach légendaire de la NFL qui prit en charge les Browns à partir de 1946 et ce jusqu’en 1962. Dante Lavelli n’aura donc connu qu’un seul coach durant toute sa carrière universitaire puis professionnelle.

Pendant 11 saisons avec Cleveland, Lavelli sera l’un des joueurs-clés de Browns qui gagneront par trois fois le championnat NFL. En revanche, Lavelli arrêtera sa carrière un an avant l’arrivée de l’un des meilleurs RBs de l’histoire à Cleveland, Jim Brown.

Si ses stats totales peuvent paraître un peu dérisoires aujourd’hui, Lavelli fut pourtant l’un des joueurs les plus importants en NFL dans les années 1940 et 1950. Et le Hall of Fame reconnut son importance en 1975 en l’introduisant à Canton.

Draft : 12ème tour – 103ème choix en 1946 par les Cleveland Browns

Équipes

  • Cleveland Browns (1946-1956)

Accolades

  • 3× NFL champion (1950, 1954, 1955)
  • 3× Pro Bowl (1951, 1953, 1954)
  • First-team All-Pro (1953)
  • NFL 1940s All-Decade Team
  • Hall of Famer (1975)

Stats

  • 6 488 yards de réception
  • 62 TDs

 

Gary Collins
(Crédits : Marvin M. Greene – The Plain Dealer)

Six ans après la retraite de Dante Lavelli, Gary Collins a pris la relève du côté de Cleveland en devenant à son tour un receveur prolifique pour les Browns. Collins mènera d’ailleurs la ligue au nombre de touchdowns marqués en 1963. Il deviendra également champion de NFL avec ces derniers et Jim Brown en 1964.

Si Collins était receveur la majeure partie du temps, il servait également une double fonction de punter pour les Browns, avec une moyenne honorable pour l’époque de 41 yards/punt.

Malgré un nombre supérieur de TDs que Dante Lavelli, Gary Collins n’est toujours pas membre du Hall of Fame. Certains ont pourtant fait campagne pour son introduction, arguant de statistiques similaires à celles de Lynn Swann.

Draft : 1er tour – 4ème choix en 1962 par les Cleveland Browns

Équipes

  • Cleveland Browns (1962–1971)

Accolades

  • NFL champion (1964)
  • 2× Pro Bowl (1965, 1966)
  • 3× All-Pro (1965, 1966, 1969)
  • NFL receiving touchdowns leader (1963)
  • NFL 1960s All-Decade Team

Stats

  • 5 299 yards de réception
  • 70 TDs
  • 336 punts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *